yeKblog

Participer à un projet libre est un jeu... Et toi, à quoi tu joues ?

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Articles magazines

Fil des billets - Fil des commentaires

BrowserQuest dans Linux Pratique 72 (Juillet-Août 2012)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 72.

_250____lpra72_519.jpg

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas écrit pour Linux Pratique. Cela fait plusieurs mois que je prévois d'écrire quelques articles mais ceux-ci nécessitent beaucoup de travail de test en amont. J'étais d'ailleurs en train de bosser sur un de ces projets quand j'ai vu l'annonce de la sortie de BrowserQuest, un petit MMORPG en HTML5, plus une démo de technologie qu'un jeu il est vrai, mais une démo amusante ! Je me suis accordé une pause et ai écrit une présentation de ce petit jeu dans la foulée. Le problème avec la presse écrite, surtout avec un bi-mensuel, c'est le délai avant la publication. J'ai écrit cet article le soir ou le lendemain de la sortie du projet, il parait plusieurs mois après... Bon, ça permet toujours de faire un peu de publicité à un projet libre intéressant, c'est toujours ça.

damag-000006.jpg

Gnuplot dans Linux Pratique 67 (Septembre-Octobre 2011)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 67.

lm_84.indd

Dans ce numéro, les lecteurs de Linux Pratique trouveront une présentation du logiciel Gnuplot. Ce logiciel est à mon sens particulièrement génial, je l'ai découvert très tardivement et j'ai voulu en faire la promotion auprès des lecteurs de Linux Pratique, avec quelques exemples d'utilisation.

lp67_gnuplot.jpg

Sozi et Python dans Linux Pratique 66 (Juillet-Août 2011)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 66.

lm_84.indd

Dans ce numéro, deux articles. Le premier est une présentation de Sozi une extension pour Inkscape que je trouve particulièrement intéressante. En quelques clics vous pouvez faire des présentations très originales. lp66a.png

Le second clos ce numéro de Linux Pratique. Il s'agit d'une interview de trois développeurs du projet Python. lp66b.png

Rapport de bug, demande de fonctionnalité dans Linux Pratique 65 (Mai-Juin 2011)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 65.

lm_84.indd

Ce numéro est clos par un article sur ce qu'il faut faire ou ne pas faire lorsque l'on souhaite rapporter un bug ou faire une demande de fonctionnalité. J'ai tenté de répertorier un maximum de bons réflexes, sans faire un catalogue rébarbatif. Mon but avec cet article n'est pas de distribuer de bons ou mauvais points, mon but est encore et toujours d'inciter les lecteurs de Linux Pratique à contribuer, de quelque façon que ce soit. Comme il est évident que râler après ceux qui ne contribuent pas ne sert à rien, il me semble judicieux de faire de simples piqûres de rappel sur ce qu'il est possible de faire à ceux qui n'y pensent pas forcément.

image3015.png

Pourquoi ne pas avoir écrit cet article ici ? Parce que mon blog touche peu de geeks et encore moi de newbies.

Pourquoi faire payer les gens pour qu'il puisse le lire ? Je n'oblige personne à acheter le magazine et je ne pense pas que qui que ce soit va acheter ce numéro de Linux Pratique pour mes conseils. Des gens vont acheter ce magazine, parce qu'ils y trouvent quelque chose qui leur convient, tant mieux pour eux, personnellement je me contente de les interpeller : « Contribuer au développement d'un projet libre est un jeu... » et leur demander : «... Et toi à quoi tu joues ? »

Diffpdf, Warmux et LaTeX dans Linux Pratique 64 (Mars-Avril 2011)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 64.

lm_84.indd

Je n'avais pas écrit d'article pour un magazine presse écrite depuis juin 2010, je venais alors de faire plusieurs interviews, j'avais fini par me lasser de cet exercice. J'ai eu envie d'écrire des articles complets. Je me suis donc amusé puisque j'ai écrit trois articles pour ce numéro :

Un article sur DiffPDF. Pas beaucoup d'explications sur comment l'utiliser puisqu'il est très simple d'usage, le but était plus de faire un peu la promo d'un projet simple, quelque peu méconnu.

lp64-diffpdf.png

Un article plus long sur Warmux. Quand un magazine vous offre la possibilité d'écrire une pleine page sur un projet que vous appréciez, pourquoi se priver ?

lp64-warmux.png

Un article plus long encore sur LaTeX. LaTeX est un langage particulièrement puissant que j'utilise un peu au travail, principalement pour écrire des équations. Depuis quelques temps, j'avais commencé à lister les applications dans lesquelles il est possible de profiter de la puissance de LaTeX nativement ou après l'installation d'une extension. Avec le temps, ma liste commençait à devenir intéressante, j'ai pensé que celle-ci pouvait profiter à d'autres...

lp64-latex.png

Empathy dans Linux Pratique Essentiel N°14 (Juin - Juillet 2010)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique Essentiel 14.

lm_84.indd

Guillaume Desmottes, mainteneur de Empathy, a eu la gentillesse de répondre à mes questions pour une interview de 3 pages.

lpe14.jpg

Les lecteurs de LPE trouveront de nombreuses informations sur les projets Empathy et Telepathy. Mon but, comme pour les autres interviews que j'ai pu faire jusqu'alors, est de faire découvrir le projet aux lecteurs certes mais aussi et surtout d'expliquer comment aider. Les lecteurs de Linux Pratique sont pour une grande partie des newbies, leur montrer que participer est plus simple qu'ils ne le pensent souvent me semble important.

OOo4Kids dans Linux Pratique Essentiel N°11 (Décembre - Janvier 2009)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique Essentiel 11.

J'ai recueilli les propos d'Éric Bachard pour ce numéro. En fait, pour être plus exact, j'ai proposé cette interview pour Linux Pratique, mais la rédaction préférait l'intégrer à Linux Pratique Essentiel, dans la rubrique "Autour du libre" qui semble être justement prévue pour ça.

lpe11-ooo4kids.jpg

Éric Bachard a eu la gentillesse de répondre à toutes les questions qui me turlupinaient à propos de OOo4Kids, une version modifiée de OpenOffice.org. Comme son nom le laisse penser, cette suite bureautique est adaptée aux enfants de 7 à 12 ans (simplification de l'interface, modification des icônes,...) et adaptée aux ordinateurs que l'on trouve dans les écoles (moins gourmand qu'OOo). Des questions j'en avais un bon paquet puisque l'interview fait tout de même quatre pages ! Ce projet libre me semble très intéressant, principalement pour son originalité, il n'y a, en effet, à ma connaissance, aucun autre projet, libre ou propriétaire, qui semble avoir le même cahier des charges.

Bref, c'est un projet à suivre de prêt !

Notez qu'il n'y a pas très longtemps je disais de Pitivi : "Je suis sûr que d'ici peu, ce logiciel sera incontournable ! Vous verrez" [1] Il est prévu de l'intégrer dans la prochaine version de Ubuntu. Ça ne veut pas forcément dire que j'avais raison mais cela montre que le projet commence à intéresser et d'après moi ce n'est qu'un début.... Comme quoi, je ne dis peut-être pas que des bêtises...

OOo4Kids est une suite bureautique dont on devrait faire la promotion auprès des enfants et des écoles !

Si Microsoft brade sa suite bureautique pour les étudiants et les enseignants (d'ailleurs pour les enseignants, c'est tellement bradé que c'est gratuit, du moins c'est l'état qui paye) c'est bien parce que les enfants / les étudiants sont une cible bien particulière. Voulons-nous voir nos enfants utiliser gratuitement leur première dose de logiciel propriétaire ou préférons nous leur faire goûter au plus vite à la liberté ?

Notes

[1] Petite remarque, que j'avais oubliée de faire à propos cette petite phrase et de l'interview des auteurs de Pitivi, je les ai faites en réaction au Post Scriptum absurde de ce billet. ("PS : je ne mets pas, contrairement à mon habitude, le lien vers le site officiel ça économisera votre souris.") Absurde, à mon sens, car j'avais, comme l'auteur, été déçu par le peu de fonctionnalités présentes dans PiTiVi, mais au lieu de dire à tous "J'ai testé c'est nul, ce n'est même pas la peine de vous renseigner sur ce projet, croyez-moi sur parole", je m'étais renseigné auprès de l'auteur principal et avais appris que le développement de PiTiVi était très long à se mettre en place car les 3 premières années avaient principalement consisté à améliorer les bibliothèques sur lesquelles repose le logiciel de montage. Le but étant d'avoir un code propre, plutôt qu'un hack. La méthode m'avait semblé judicieuse... Bref, comme je l'avais dit après le billet d'Éric Brun (le billet était juste, c'est uniquement le PS que je trouvais lamentable) : "Ton billet me rappelle des commentaires que j'avais lu sur Firefox (à l'époque Phoenix). Comme quoi mettre autant de temps à faire un navigateur pas terrible auquel il manque pleins de fonctionnalités et qui ne fonctionne pas sur plein de sites était quelque chose d'absurde puisque IE fonctionnait très bien."

Sweet Home 3D dans Linux Pratique N°54 (Juillet - Aout 2009)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 54.

Dans ce numéro, une interview de Emmanuel PUYBARET auteur de Sweet Home 3D. Cette interview est celle qui m'a demandée le moins de travail : les réponses étaient claires, sans fautes, bien rédigées, bien proportionnées,... Cette interview était pour moi l'occasion de faire un petit peu la promotion d'un logiciel que j'avais moi-même oublié alors qu'il est de qualité.

LP-SH3D.jpg

PiTiVi dans Linux Pratique N°53 (Mai - Juin 2009)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 53.

Dans ce numéro, une interview de PiTiVi que j'ai vraiment aimé rédiger. Le projet, m'intéresse fortement de par la façon dont il est créé, et en plus les membres de l'équipe de développement sont vraiment sympa.

lp53a.jpg lp53b.jpg lp53c.jpg lp53d.jpg

Pour le prochain numéro, si tout se passe comme prévu ce sera l'auteur de Sweet Home 3D et pour la suivante, OOo4Kids.

SuperTuxKart dans Linux Pratique N°52 (Mars - Avril 2009)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 52.

Dans ce numéro, j'ai rédigé un petit article sur les jeux de courses sous Linux :

lp52-a.jpg

Et une interview de Auria, développeuse sur le projet SuperTuxKart. J'ai connu Auria suite à sa participation au projet Wormux, un grand merci à elle d'avoir accepté de répondre à mes questions.

lp52-i.jpg

Si tout ce passe bien, je devrais proposer une interview de l'équipe de PiTiVi pour le numéro 53 de Linux Pratique. Normalement l'interview de PiTiVi était prévue pour le numéro 52 mais tout ne s'est pas bien passé... Heureusement que Auria était là pour répondre à mes questions malgré une dead-line vraiment limite.

Ca faisait 2 mois qu'aucun billet n'avait été ajouté sur ce blog, ce n'est pas parce qu'il est mort, juste parce que je n'ai plus vraiment le temps d'écrire des articles intéressants ici. Et puis c'est tellement facile, amusant et convivial d'écrire pour un magazine que la motivation n'est pas forcément simple à trouver pour écrire sur un blog dont la visibilité est forcément ridicule fasse à la presse écrite.

Wormux dans Linux Pratique N°51 (Janvier - Février 2009)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 51.

Dans ce numéro, j'ai rédigé un article de 3 pages intitulé "Wormux/Hedgewars, la guerre des « Worms-like »", j'espère que celui-ci vous plaira et vous donnera envie de tester Wormux et Hedgewars pour vous faire votre propre opinion de ces deux Worms-like. L'article présente les deux projets en tentant de ne jamais tomber dans le troll, chose peu évidente lorsque l'on en apprécie un en particulier :P .

J'ai profité de l'occasion pour écrire un petit encart présentant le projet TeeWorlds, un jeu à la frontière entre le Worms-like et le FPS.

lp51-WH.png

À la suite de l'article, vous trouverez une interview de l'équipe de Wormux, c'est à dire Gentildemon et moi-même. L'interview permettra peut-être de trouver de nouveaux contributeurs, puisqu'il y était principalement question du mode de fonctionnement de l'équipe de développement.

lp51-Interview.png

Dans le numéro 50 de Linux Pratique, c'était l'équipe de Slitaz qui était interviewée (par mes soins), je ne sais pas si l'équipe a vu son nombre de contributeurs augmenter suite à cette parution.

J'ai feuilleté le reste du magazine, il est comme d'habitude de qualité.

Si vous souhaitez participer à l'écriture des prochains Linux Pratique, n'hésitez pas à les contacter, non seulement la rédaction est très sympa mais en plus il semble que ce soit le bon moment pour le faire puisque celle-ci semble à la recherche de contributeurs.

Si tout ce passe bien, je devrais proposer une interview de l'équipe de PiTiVi pour le numéro 52 de Linux Pratique.

Ubuntu Family 8.10 Intrepid Ibex – Linux Identity Set

J'avais écrit le magazine Linux Identity Set Ubuntu 8.04, j'ai retenté l'expérience pour la version 8.10. Relativement difficile à faire puisqu'il était nécessaire de rédiger des articles identiques mais différemment, un challenge très intéressant. 36 pages pour expliquer l'installation et quelques étapes de configuration et administration. J'ai rédigé l'ensemble du magazine, à l'exception de la FAQ (très bien faite d'ailleurs).

cover_ubuntu810fr.pdf-pages.png

Table des matières :

  • Description des DVD
  • Les nouveautés de Ubuntu 8.10
  • Installation de Ubuntu 8.10
  • Configurer la connexion réseau
  • Personnaliser l'apparence de Ubuntu
  • Installations automatiques
  • Installer une imprimante
  • FAQ

Je pense que c'est le dernier Linux Identity Set que je rédige, ce challenge de réécriture m'a demandé beaucoup de temps. Voici l'éditorial, j'espère qu'il vous donnera envie de lire le reste (le magazine est en cours d'impression donc il vous faudra un tout petit peu de patience) :

Au début des années 90, mon oncle me permettait pour la première fois de me divertir sur un PC. Je fuyais les fantômes dans l’arène de PacMan, cassais des briques dans PopCorn, aidais Jake et Edwood Blues dans leur recherche discographique. Je dessinais avec MS-Paint livré avec Microsoft Windows 3.0. Aurais-je pu imaginer, à l’époque, que les jeux deviendraient de véritables mastodontes, à l’image de World of Warcraft ou Enemy Territory: Quake Wars ? Aurais-je pu imaginer que Windows évoluerait jusqu’à donner Vista ? En fait, le seul logiciel encore existant qui n’a pas évolué depuis cette époque est MS-Paint. Deviner ces évolutions aurait tenu de la divination.

Au début des années 90, GNU/Linux voyait tout juste le jour. Étant donné la jeunesse du projet à l’époque, il serait futile de rédiger une liste évidemment très longue des progrès effectués. Trop de progrès en 15-20 ans, attardons-nous alors uniquement sur les quatre années d’évolutions de la distribution Ubuntu GNU/Linux. La première version de Ubuntu, Warty Warthog, fondée sur la version instable de Debian GNU/Linux, est sortie il y a maintenant 4 ans. L’installation se faisait en mode texte, de nombreuses configurations se faisaient en ligne de commandes, pour paramétrer le réseau ou la résolution de l’écran des fichiers textes devaient être édités manuellement, il était nécessaire de monter et démonter les périphériques de stockage et les CD-ROM, l’installation de pilotes était un casse-tête la plupart du temps, etc.

Depuis 2004, une nouvelle version de Ubuntu sort tous les six mois. Chaque nouvelle version est plus esthétique, plus simple à utiliser, plus facile à installer que la précédente. Chaque nouvelle version profite, de plus, des progrès de tous les composants inclus dans une distribution GNU/Linux: l’environnement de bureau GNOME, KDE ou XFCE, les logiciels (Mozilla Firefox, The Gimp, OpenOffice.org...), les jeux, le serveur X-Window X.org, etc.

Avec la version 8.10 alias Intrepid Ibex, la liste des améliorations de Ubuntu GNU/Linux n’est bien évidemment pas en reste. Tout ce qui pouvait faire fuir un utilisateur lambda en 2004 a bien sûr disparu. L’époque où GNU/Linux était uniquement destiné aux serveurs est bel et bien révolue. Ubuntu s’impose sur les ordinateurs personnels comme un concurrent direct de Windows Vista ou de Mac OS X. En effet, tout est mis en place pour que son utilisation soit optimale : les installations automatiques sont de plus en plus courantes, de nombreux outils simples permettent de configurer et personnaliser votre système, le bureau profite des performances 3D de votre carte graphique pour des effets forts sympathiques (même si vous n’avez pas une bête de course), le choix des logiciels par défaut est judicieux, l’esthétique est sobre tout en étant agréable, etc.

Malgré toutes ces évolutions, GNU/Linux garde l’image du système d’exploitation austère, difficile à installer et uniquement destiné aux aficionados de la ligne de commande qu’il était peut-être quelque peu par le passé. Pourtant les progrès sont là. Nous ne nous demandons plus aujourd’hui si le désormais célèbre système d’exploitation libre est prêt pour une utilisation bureautique, c’est une certitude. Nous ne nous demandons plus si Linux est simple à configurer, nous en sommes sûrs. Mais encore faut-il convaincre la masse. Aujourd’hui, les utilisateurs de GNU/Linux représentent environ 1% des utilisateurs d’ordinateurs, nous sommes donc très loin d’avoir brisé la glace avec l’utilisateur moyen. Ce numéro de Linux Identity Set est là pour ça.

Si vous pensez que GNU/Linux est trop compliqué pour vous, lisez attentivement ce numéro, vous changerez d’avis.

Slitaz dans Linux Pratique N°50 (Novembre - Décembre 2008)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 50.

.

Dans ce numéro, j'ai interviewé les 3 développeurs principaux du projet Slitaz (pages 17 à 19). Quatorze questions pour mieux connaitre un jeune projet d'origine francophone.

Pour tout vous avouer, l'exercice de l'interview est plus complexe que ce que je pensais avant de réaliser celle-ci, il ne suffit pas de poser quelques questions et de copier/coller les réponses. En contre partie, proposer des articles pour le magazine Linux Pratique a été beaucoup plus simple que ce à quoi je m'attendais, mon idée à été très vite acceptée, les personnes de l'équipe rédactionnelle avec qui j'ai eu des contacts sont vraiment réactives et sympathiques. Même accueil agréable du coté de Slitaz, merci à eux d'avoir joué le jeu.

L'idée est de proposer une série d'entrevues pour comprendre comment s'organisent les projets libres, savoir comment participer, comment communiquer avec les membres du projet,... je pense que cela peut permettre à certains logiciels libres de briser la glace avec d'éventuels futurs collaborateurs.

Rendez-vous dans le numéro 51 pour la prochaine interview (si l'équipe rédactionnelle est intéressée et que j'arrive à boucler à temps).

Note : Ce blog est en train de devenir une simple énumération des articles que j'écris ailleurs, il va falloir que je change cela.

De nouveau en kiosque, mais sans rien faire cette fois

J'ai rédigé, il y a quelques temps, des articles pour Linux Identity Kit. Je lis aujourd'hui sur leur site :

Suite à un intérêt considérable pour l'édition consacrée à Ubuntu 8.04 de la part des visiteurs de notre site, l'équipe de Linux Identity s'est décidé à rééditer le magazine consacré à cette version du système connu dans le monde entier et simple en utilisation.

1_Ubuntu804_A.jpg

Ça me fait vraiment plaisir d'apprendre que le numéro dont j'ai rédigé les articles ait été apprécié.

Linux Starter Kit

Suite à ma participation à Linux Identity Kit j'ai pris goût à la rédaction d'articles. J'ai donc écrit un nouvel article intitulé "Applications permettant de communiquer sous Linux" pour Linux Starter Kit (actuellement en kiosque).

1_LSK3_small.jpg

Au final, 3 de mes articles sont inclus dans le magazine : L'article cité ci-dessus, La liste de logiciels que j'avais écrit pour Linux Identity Kit et une liste de jeux qui n'avait pas pu être publié dans Linux Identity Kit pour des raisons de délais.

Le magazine est très complet : 66 pages pour 13 articles. Il conviendra particulièrement aux nouveaux Linuxiens :

  • Lancement du CD et première approche
  • Wubi, ou comment installer Ubuntu comme un programme Windows
  • Ubuntu et Windows en dual-boot free article Attention ! Enregistrez-vous pour télécharger.
  • Ubuntu pour tout !
  • Personnaliser son environnement et son bureau sous Ubuntu
  • Numérotation des pages
  • Créer un publipostage avec OpenOffice.org
  • Applications permettant de communiquer sous Linux
  • Ripper et encoder facilement un DVD
  • Bluetooth sous Ubuntu
  • Les paquets incontournables
  • Jeux sous Ubuntu
  • Sauvegarder l'installation de Ubuntu

J'ai particulièrement apprécié que l'équipe de publication soit à l'écoute des rédacteurs : J'ai proposé de remplacer le CD d'Ubuntu classique fourni avec le magazine par la version 100% francophone. J'ai proposé une dizaine de modifications pour le texte de la couverture, toutes ont été prises en compte. Écrire pour ce magazine est vraiment agréable, j'y prends goût.

Ubuntu Family 8.04 Hardy Heron dans Linux Identity Kit

Pourquoi il n'y a pas de tutoriel d'installation de Ubuntu 8.04 sur mon blog alors que je l'ai fait pour toutes les autres versions ? Tout simplement parce que j'ai rédigé des articles pour Linux Identity Kit. J'avoue qu'après avoir rédiger 42 pages d'un magazine, je n'ai pas tellement envie de recommencer pour mon blog.

  1. Quelle est la version de Ubuntu faite pour vous ?
  2. Installation de Ubuntu 8.04
  3. Administrer et configurer Ubuntu
  4. Les paquets incontournables
  5. Installer des logiciels et des jeux
  6. EN BONUS : Jeux disponibles par défaut sous Ubuntu 8.04

J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce magazine dès à présent disponible en kiosque pour 9,95€ (prix élevé mais le magazine est accompagné de 2 DVD).

Voici l'éditorial, en espérant que celui-ci vous donnera envie de lire le numéro complet :

Que d'améliorations depuis le temps où Ubuntu était comparable à un phacochère verruqueux ! Aujourd'hui, Ubuntu prend son envol tel un robuste héron[1] (à croire que Mark Shuttleworth choisit exprès des noms de versions permettant aux éditorialistes d'écrire des accroches plus ou moins douteuses).

Déjà 3 ans et demi que Ubuntu permet au plus grand nombre d'utiliser GNU/Linux en toute simplicité, 3 ans et demi que Ubuntu progresse, 3 ans et demi que Ubuntu séduit, certains ajouteront 3 ans et demi que les Ubunteros préparent leur invasion. En effet, les utilisateurs de Ubuntu sont de plus en plus nombreux, presque envahissant : sur les sites d'actualités Linuxiennes, bien sûr, mais aussi sur les sites et journaux d'informatique générale, sur les forums, les planets, parmi les trolls les plus poilus des commentaires de Linuxfr.org, ... partout.

Pourquoi Ubuntu séduit-il tant de monde ? Pourquoi a-t-il tant le vent en poupe ? À l'origine, ce qui lui a sans doute permis de se faire connaître et se démarquer est d'avoir proposé un système facile à installer et à administrer dérivé d'une distribution très appréciée des Linuxiens, Debian GNU/Linux. Et puis, son but ultime, casser le monopole de Microsoft dans le domaine des systèmes d'exploitation, faisait forcément rêver tous les manchots. Les utilisateurs de Ubuntu ont vite apprécié leur distribution, le faisant savoir à tous en créant des forums, des planets, de nombreuses documentations, ... attirant alors encore plus les nouveaux... un effet boule de neige.

Aujourd'hui, qui est le plus attiré par Ubuntu ? Il y a bien sûr les linuxiens qui veulent se simplifier la vie, mais il semble qu'une partie des nouveaux utilisateurs ne soient qu'à peine informés que leur système d'exploitation est GNU/Linux, ce n'est donc plus dans les eaux fraîches de l'Antarctique que Ubuntu trouve de nouveaux manchots, le héron pèche dans d'autres sources. C'est en effet surtout auprès des windowsiens que la distribution recrute. Et ce n'est pas cette nouvelle version qui changera la donne. Wubi fait son apparition pour permettre aux utilisateurs de l'OS de Redmond d'installer Ubuntu comme s'il s'agissait d'une simple application. Une petite révolution pour les newbies, un blasphème pour certains puristes. Pour notre part, nous souhaitons la bienvenue à tous les épris de liberté.

Prenant en compte cette diversité d'utilisateurs, nous avons tenté dans ce numéro de Linux Identity de vous présenter Ubuntu 8.04 de la façon la plus complète possible mais surtout, de sorte qu'un newbie ou un adepte de GNU/Linux de longue date en apprécie la lecture. Hardy Heron, est la huitième version de la célèbre distribution, la deuxième LTS, c'est-à-dire que le support par Canonical sera de 3 ans pour Ubuntu Desktop (5 pour Ubuntu Server).

Nous avons pris beaucoup de plaisir à « jouer » avec le héron : les outils d'administration et de configuration sont intuitifs, la charte graphique est sobre mais esthétique, la sélection des paquets est judicieuse, ... Mais si Ubuntu a progressé c'est aussi parce que les logiciels qui le composent progressent : les dernières versions de GNOME, Firefox, OOo, Inkscape, F-Spot, ... sont vraiment excellentes.

Si Ubuntu continue d'évoluer comme il l'a fait jusqu'ici, les rédacteurs de Linux Identity peuvent commencer à s'inquiéter pour 2010 ou 2011. Il deviendra en effet presque futile de rédiger des tutoriels pour vous décrire une installation que vous ferez les yeux fermés.

Notes

[1] Warty Warthog (Phacochère verruqueux) est le nom de la première version de Ubuntu, Hardy Heron (Héron robuste) celui de la dernière.

page 2 de 2 -