Avant de s'installer, Ubuntu vous montre ce qu'il sait faire sans rien écrire sur le disque dur. On appelle cela une session Live. Pour cela il faut dire à votre ordinateur de ne pas s'occuper du disque dur et lui indiquer que c'est le CD qui contient les informations de démarrage à lire.

Insérer le CD d'installation

Deux cas :
  • Votre ordinateur est allumé, c'est facile : Vous ouvrez, insérez, refermer, redémarrez.
  • Votre ordinateur est éteint. Là, c'est relativement amusant : Votre poste est éteint donc vous ne pouvez pas ouvrir votre lecteur de CD, pourtant le CD doit être en place au démarrage. La solution la plus simple est d'entrer dans le BIOS (sur le Toshiba P20-103 que j'utilise ici il suffit de presser F2, sur de nombreux P.C. pressez Suppr.) vous gagnerez ainsi du temps ;)

Booter sur le CD

La séquence de boot est l'ordre dans lequel votre PC va consulter les périphériques à la recherche d'un système d'exploitation. Pour que l'installation commence vous devez donc indiquer à votre ordinateur de regarder le CD avant le disque dur. Rendez-vous dans le BIOS pour modifier cette séquence. Sur le P20-103 (et comme sur d'autres portables je suppose), plutôt que d'entrer dans le bios, il est plus simple d'appuyer sur F12 au démarrage pour choisir à partir de quel périphérique l'ordinateur doit se lancer.

bootmenu

Sélectionnez CD-ROM/DVD Drive, validez et vous entrez ainsi dans le monde de Ubuntu.

Live

Voici une copie de l'écran devant lequel vous devriez vous trouver maintenant :

En appuyant sur F2, vous pourrez changer la langue

C'est parti, vous avez validé "Démarrer Ubuntu", une session live se lance.

Profitez-en pour découvrir votre futur système d'exploitation. C'est plus lent que si vous utilisiez une version installée (vous n'utilisez que votre lecteur de CD-ROM et la RAM) mais au moins vous pouvez tester avant d'installer.

Réseau

Si votre connexion à internet n'a pas été configurée automatiquement (wifi, IP fixe,...) je vous conseille de le faire dès maintenant. Pour cela rendez vous dans le menu Système > Administration > Réseau.

En double cliquant sur connexion sans fil j'ai alors pu configurer le wifi

Après avoir validé je clique sur l'icone représentant ma connexion dans le tableau de bord du haut. Dans le menu qui apparait, je sélectionne ath0 :

C'est parti

Un live c'est beau, une installation c'est mieux ! Vous aimez Ubuntu et voulez l'installer ? Double-cliquez sur le raccourci "Install" présent sur le bureau. Ubiquity (l'installateur) se lance...

Ubiquity 1 - Bienvenue

Choisir la langue d'installation, rien de bien compliqué.

Ubiquity 2 - Emplacement géographique

Si l'heure n'est pas bonne, cliquez sur "Régler l'heure...".

Ubiquity 3 - Disposition du clavier

Pour ma part la sélection était sur France, une disposition tout à fait correcte pour mon clavier. Pour ma part, je préfère la disposition "France - Alternative" qui permet par exemple de taper œ à la place de 2. Pour être sur de ne pas vous tromper, vous pouvez tester en tapant des caractères spéciaux dans l'espace prévu à cet effet.

Ubiquity 4 - Identité

Votre nom, votre pseudo, un mot de passe et le nom que vous souhaitez donner à votre ordinateur. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de vous expliquer cette section.

Ubiquity 5 - Sélectionnez un disque / Prépare l'espace disque

Si vous souhaitez utiliser tout votre disque dur utilisez l'option "Effacer et utiliser tout le disque...". Dans mon cas, il y a une partion de données et une partition Windows que je ne veux pas effacer, j'utilise alors l'option "Modifier manuellement la table des partitions.

Le partitionnement. Étape que beaucoup redoutent. Cette fois, n'ayez pas de crainte, l'interface graphique simplifie grandement cette étape.

Comment partitionner ? Cela est relativement complexe à résumer car cela dépends de vos besoins et de votre matériel.

  • Pour la racine (/) : 2Go est un minimum. Pour ma part, j'ai prévu très large (14Go), je vous laisse voir en fonction de votre disque dur.
  • Pour le swap : 256Mo est le minimum conseillé par Ubiquity. Je vous conseille 1Go maximum. Autrement mettez autant de swap que de RAM (tout en restant entre 256Mo et 1Go).
  • Pour les données (/home) : Cette partition n'est pas indispensable. La séparer de la racine a tout de même l'avantage de séparer les données des logiciels, vous en serez content le jour où vous voudrez faire un formatage du système.

Mes partitions étaient déjà faites donc il m'est difficile de vous détailler cette étape. Ne vous inquiétez pas, Gparted est un outil performant et vraiment très intuitif.

Note : Lors de l'étape suivante j'ai eu droit à un message d'erreur ("Pas de système de fichiers racine"), si c'est aussi votre cas, il suffit alors dès cette étape de supprimer votre partition racine (/) et de la recréer.

Ubiquity 6 - Configurer les points de montage

Vous indiquez ici quelles partitions sont / ou /home (sur mes copies d'écran /media/hda1 correspond à ma partition Windows). Les copies d'écran sont suffisamment claires pour se passer de commentaires, non ?

Ubiquity 7 - Prêt à installer

Ubiquity vous fait un récapitulatif de ce qu'il va faire. Vérifiez. Validez. Après un redémarrage vous serez sous Ubuntu. Était-ce vraiment compliqué ?


L'installation de Ubuntu est terminée mais il reste quelques détails à régler pour rendre votre système parfait.