: "Mortimer" de Terry Pratchett : La mort est mon métier.

J'avais grandement apprécié la lecture de Pyramides, j'ai donc remis le couvert pour dévorer un autre livre de Terry Pratchett. Tant qu'à commencer une saga dans le désordre (Pyramides est le 7ème volume) autant continuer sur ma lancée (Mortimer est le 4ème volume).

Dans "Mortimer", la Mort souhaite prendre des vacances, un peu de recul par rapport à son métier. Il a besoin d'un apprenti, il choisi Mortimer et s'en suivra des aventures forcément dignes des annales du Disque-Monde.

Quelques morceaux choisis pour vous faire saliver, vous prouver que Pratchett est génial et démontrer que Patrick Couton (le traducteur) est sans aucun doute possible très consciencieux dans son travail :

  • "Les savants ont calculé que les chances d'exister d'un phénomène aussi manifestement absurde sont de une sur un million. Mais les magiciens, eux, ont calculé que les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix."
  • "Les gens entendent toujours raconter que ça ira beaucoup mieux pour eux une fois morts. Nous on leur dit que ça pourrait être drôlement bien en ce monde s'ils voulaient s'en donner la peine."
  • "Elle avait entendu un bruit, le bruit que fait un intrus parfaitement silencieux"
  • "[...] distinguer un assassin dans le noir au bruit qu'il avait l'adresse de ne pas produire"
Bien évidemment je vous citerai tout le livre si je devais en extraire tous les joyaux (j'adore particulièrement les réflexions sur la monarchie et les descriptions de la lumière du disque). Un véritable régal à lire.