51Jk69uCFFL._SS500_.jpg : "Fondation tome 4" de Isaac Asimov : Quand un auteur vous manipule.

J'ai apprécié les trois 3 premiers tomes du cycle de Fondation, j'ai chaque fois été surpris par la facilité avec laquelle Isaac Asimov semble retourner les situations, à chaque fois, l'auteur réussi à me balader. Ce quatrième volet, je l'ai dévoré, je l'ai adoré.

De nombreuses explications sont faites sur des éléments antérieurs (le mulet par exemple) montrant que l'auteur avait prévu et calculé plus encore que ce que l'on pouvait penser en lisant la trilogie. Ce que j'apprécie particulièrement, ce sont les descriptions très complètes des relations complexes entre les personnages, les rapports de force entre les mondes, les stratégies politiques, Asimov n'oublie rien, rendant ainsi son récit toujours plus crédible.

La première fondation a fait d'énormes progrès technologiques, suffisamment pour tenter de terrasser la seconde, souhaitant garder une autonomie totale, pensant pouvoir établir un nouvel empire à mi-parcours du plan Seldon. Elle envoie Trevise et Pelorat en exil dans le but de rechercher la Terre des origines mais surtout, officieusement dans le but de trouver et démasquer la seconde fondation. Cette dernière quand à elle, et plus particulièrement Gendibal, futur premier Orateur, poursuit Trevise estimant que celui-ci est peut-être la clé pour comprendre par qui la fondation des mentalistes est elle-même manipulée.