516LvcwoxtL._SS500_.jpg : "Fondation tome 5" de Isaac Asimov : Terre en vue...

Dans l'avant propos, l'auteur explique les raisons qui l'ont poussé à écrire les tomes 4 et 5. Comme me le signalait dd les détails révélés dans le tome 4 qui me laissaient penser que l'auteur avait tout prévu depuis le début ne sont en fait pas du tout prémédités. Le cycle de fondation était initialement terminé à la fin de la trilogie. L'auteur n'avait donc pas tout calculé, il a par contre très bien réussi à continuer une histoire qu'il avait clos (et quand on y pense, la fin du tome 3 clos très bien l'histoire).

Dans ce tome 5, Trevise, Pelorat et Joie/Gaïa partent à la recherche de la Terre. Ce tome est celui du cycle que j'ai le moins apprécié. Il n'est pas mauvais mais quelque peu répétitif. Les discussions entre Trevize et Gaïa sur le bien fondé de l'établissement de Galaxia reviennent de façon cyclique et fréquente, donnant alors, pendant une bonne moitié du tome, une impression désagréable de déjà-vu (déjà-lu ?). J'ai toutefois, dans son ensemble, apprécié le livre.

Le cycle de Fondation est une œuvre de très grande qualité, toutefois si je devais en conseiller la lecture, je recommanderais certainement de se contenter de la trilogie. En effet, même si les deux derniers tomes sont intéressants et les personnages attachants, je reste un inconditionnel de la "première fin".