Jean-Luc Mélenchon le leader du Parti de gauche (PG) s'insurge contre Angry Birds. « Le dénigrement de la volière est une sale besogne pour instiller davantage de dégoût de la ferme et de déclinisme aux agriculteurs, expliquait-il jeudi au Figaro. Si l'on continue comme ça, il ne restera plus aucune identité commune possible aux éleveurs à part le maïs et la couleur des blés. »

Vendredi, il poursuit sur France Info : « C'est de la propagande contre les oiseaux. Les oiseaux, ce sont des barbares, des sauvages sanguinaires. Et celui qui est notre libérateur de la ferme, le cochon, est présenté comme un monstre vert. On dénigre pour dénigrer ce qui nous rassemble, nous les Français. C'est une relecture du comportement animal en faveur des perdants et pour discréditer la République une et indivisible. »

Sur son blog, Alexis Corbière, le secrétaire national du PG a aussi lancé, jeudi, un avertissement aux joueurs. « À tous ceux qui joue à Angry Birds, je leur souhaite un moment agréable, mais je leur dis aussi que le plaisir de jouer n'empêche pas de réfléchir. Jouer oui, mais ne vous laissez pas manipuler par ceux qui font de la propagande. »

Il semblerait que le jeu mette en scène des oiseaux capables de terrasser des cochons verts, hors cela ne reflète pas la réalité, les oiseaux ne se jettent pas sur des ennemis à l’aide de lance-pierre ! Les gens pensant forcément que les jeux sont La réalité et sachant qu’il n’est pas possible pour eux de penser par eux mêmes, les populistes sont là pour rappeler qu’un jeu n’est pas à considérer comme un livre d’éthologie (cela pourrait être vrai pour les livres d’Histoire), heureusement que les populistes sont là pour nous éclairer.

Pour comprendre ce billet, la lecture de cet article peut être pertinent