yeKblog

Participer à un projet libre est un jeu... Et toi, à quoi tu joues ?

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Post-it OOo : Supprimer plusieurs liens hypertext sans supprimer la mise en forme

Pour supprimer un lien hypertext, il suffit de cliquer sur "Supprimer l'hyperlien" après avoir fait un clic droit sur celui-ci.

Pour supprimer plusieurs liens hypertext, il suffit de sélectionner l'ensemble du texte et de remettre le formatage par défaut (Ctrl+M). Cette solution supprime toute la mise en forme (gras, italique,...)

Pour supprimer plusieurs liens hypertext sans supprimer la mise en forme :

  • Sélectionner l'ensemble du texte
  • Format > Caractère > Onglet hyperlien > Section "Style de caractère"
  • Pour les entrées "Liens visités" et "Liens non visités" : Sélectionner "Texte source" dans le formulaire

Resynthesizer, rotation et coup de gueule

gimp-resynthesizer

Il y a quelques temps, j'ai mis un billet de eMerzh vantant les qualités de gimp-resynthesizer dans mes marques-pages en me disant que ça pourrait toujours servir. En quelques clics vous pouvez à l'aide de ce script pour Gimp, effacer les éléments gênants d'une photo. Je n'étais pas convaincu par les photos qui illustraient son billet... le ciel bleu et la neige uniforme me semblaient être des exemples trop "faciles", mais bon... on peut toujours avoir besoin d'un tel script.

Fin 2009 j'ai passé un week-end à Center Parcs. J'y ai acheté des photos prises par un photographe du site. Ces photos, bien que particulièrement onéreuses contiennent un gros logo CenterParcs dans un coin. Tout juste arrivé chez moi, je scanne les dites photos pour en avoir une copie qui ne se détériore pas avec le temps. Je repense alors à ce petit script conseillé par eMerzh en me disant que cette fois avec de l'eau, il y aurait certainement des ratés.

image2840.jpg

image2868.jpg

Dans les deux cas, tout ce que j'ai eu à faire c'est :

  • faire une sélection rectangulaire avec l'outil approprié (3 secondes)
  • trouver le script dans le menu (5 secondes)
  • laisser l'option par défaut (1 seconde d'hésitation)
  • patienter (une bonne minute).

En gros, rien de compliqué. Le fait que le fond soit texturé est la seule condition nécessaire pour que le script fonctionne bien. Impressionnant !

Rappel : Pour pouvoir utiliser ce script sous Ubuntu il suffit d'installer le paquet gimp-resynthesizer

Auto Rotate

Il y a peu, c'est retouchelibre qui m'apprend sur son blog qu'il est facile de redresser l'horizon d'une photo avec un simple vecteur grâce au script Auto Rotate

before.jpg

Encore un script qui me rend d'énormes services. C'est par exemple très pratique pour tourner comme il faut des scans de photos...

Il découvre 2 excellents scripts et il va râler !

Gimp réussi donc à la fois à me bluffer et à me décevoir. Gimp est un excellent logiciel, je l'utilise régulièrement, je l'adore. Les deux scripts dont je parle ici m'ont halluciné, alors pourquoi suis-je déçu ? En fait pour être plus exact c'est le site du logiciel qui me déçoit.

registry.gimp.org est une suite de billets présentant les différents scripts. Les présentations sont plutôt précises et les nombreuses captures d'écrans illustrent parfaitement les plugins. Mais quand on connait le site des add-ons des produits Mozilla on ne peut que trouver celui de Gimp mauvais. Disons pour être moins méchant qu'il réussi à faire aussi bien que OpenOffice.org sur ce point... oui, on peut dire que c'est carrément nul, pas du tout alléchant !

Le site des addons de Firefox est magnifique... rien que la page d'accueil est ultra complète tout en restant claire. On a pas l'impression de voir une succession de scripts bêtement classés par ordre chronologique, il y a de la vie, c'est beau, c'est vivant, ça donne envie, c'est très pro.

Je me demande pourquoi OOo ou Gimp n'utilise pas le même squelette de site (après tout il est même peut-être libre...)[1]

À quand un site identique pour Wormux où on pourrait télécharger les armes, les personnages, les skins d'interface de jeu, les cartes,... ;-) ?

Notes

[1] Je cherche mais ne trouve pas, si quelqu'un sait, qu'il n'hésite pas à commenter

OOo4Kids dans Linux Pratique Essentiel N°11 (Décembre - Janvier 2009)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique Essentiel 11.

J'ai recueilli les propos d'Éric Bachard pour ce numéro. En fait, pour être plus exact, j'ai proposé cette interview pour Linux Pratique, mais la rédaction préférait l'intégrer à Linux Pratique Essentiel, dans la rubrique "Autour du libre" qui semble être justement prévue pour ça.

lpe11-ooo4kids.jpg

Éric Bachard a eu la gentillesse de répondre à toutes les questions qui me turlupinaient à propos de OOo4Kids, une version modifiée de OpenOffice.org. Comme son nom le laisse penser, cette suite bureautique est adaptée aux enfants de 7 à 12 ans (simplification de l'interface, modification des icônes,...) et adaptée aux ordinateurs que l'on trouve dans les écoles (moins gourmand qu'OOo). Des questions j'en avais un bon paquet puisque l'interview fait tout de même quatre pages ! Ce projet libre me semble très intéressant, principalement pour son originalité, il n'y a, en effet, à ma connaissance, aucun autre projet, libre ou propriétaire, qui semble avoir le même cahier des charges.

Bref, c'est un projet à suivre de prêt !

Notez qu'il n'y a pas très longtemps je disais de Pitivi : "Je suis sûr que d'ici peu, ce logiciel sera incontournable ! Vous verrez" [1] Il est prévu de l'intégrer dans la prochaine version de Ubuntu. Ça ne veut pas forcément dire que j'avais raison mais cela montre que le projet commence à intéresser et d'après moi ce n'est qu'un début.... Comme quoi, je ne dis peut-être pas que des bêtises...

OOo4Kids est une suite bureautique dont on devrait faire la promotion auprès des enfants et des écoles !

Si Microsoft brade sa suite bureautique pour les étudiants et les enseignants (d'ailleurs pour les enseignants, c'est tellement bradé que c'est gratuit, du moins c'est l'état qui paye) c'est bien parce que les enfants / les étudiants sont une cible bien particulière. Voulons-nous voir nos enfants utiliser gratuitement leur première dose de logiciel propriétaire ou préférons nous leur faire goûter au plus vite à la liberté ?

Notes

[1] Petite remarque, que j'avais oubliée de faire à propos cette petite phrase et de l'interview des auteurs de Pitivi, je les ai faites en réaction au Post Scriptum absurde de ce billet. ("PS : je ne mets pas, contrairement à mon habitude, le lien vers le site officiel ça économisera votre souris.") Absurde, à mon sens, car j'avais, comme l'auteur, été déçu par le peu de fonctionnalités présentes dans PiTiVi, mais au lieu de dire à tous "J'ai testé c'est nul, ce n'est même pas la peine de vous renseigner sur ce projet, croyez-moi sur parole", je m'étais renseigné auprès de l'auteur principal et avais appris que le développement de PiTiVi était très long à se mettre en place car les 3 premières années avaient principalement consisté à améliorer les bibliothèques sur lesquelles repose le logiciel de montage. Le but étant d'avoir un code propre, plutôt qu'un hack. La méthode m'avait semblé judicieuse... Bref, comme je l'avais dit après le billet d'Éric Brun (le billet était juste, c'est uniquement le PS que je trouvais lamentable) : "Ton billet me rappelle des commentaires que j'avais lu sur Firefox (à l'époque Phoenix). Comme quoi mettre autant de temps à faire un navigateur pas terrible auquel il manque pleins de fonctionnalités et qui ne fonctionne pas sur plein de sites était quelque chose d'absurde puisque IE fonctionnait très bien."

PiTiVi dans Linux Pratique N°53 (Mai - Juin 2009)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 53.

Dans ce numéro, une interview de PiTiVi que j'ai vraiment aimé rédiger. Le projet, m'intéresse fortement de par la façon dont il est créé, et en plus les membres de l'équipe de développement sont vraiment sympa.

lp53a.jpg lp53b.jpg lp53c.jpg lp53d.jpg

Pour le prochain numéro, si tout se passe comme prévu ce sera l'auteur de Sweet Home 3D et pour la suivante, OOo4Kids.

Comment Microsoft m'a incité à installer Ubuntu

J'utilisais Windows au travail pour plusieurs raisons (poste multi-utilisateurs entre autre)

Il y a peu de temps un collègue reçoit un fichier qu'il ne sais pas ouvrir, un fichier wps. Il me demande alors de trouver une solution. Après quelques recherches je comprends qu'il s'agit d'un fichier Works, application Microsoft que je n'ai pas en ma possession. Encore un petit peu de recherches... OpenOffice.org n'ouvre pas les wps... mais Go-oo, une version modifiée de OpenOffice.org permet d'ouvrir ce genre de fichier.

Sur mon poste une version 2007 de Microsoft Office avait été installée puis désinstallée par un collègue (poste multi-utilisateur), hélàs la désinstallation à désinstallé des bouts de Microsoft Office 2000, il m'était alors impossible de lancer Microsoft Office 2000, impossible de le réparer, désinstaller, réinstaller,... Microsoft m'empêchait donc d'utiliser ma version payante et tout à fait légale de Microsoft Office à cause de la désinstallation d'une autre version (toute aussi légale).

Go-oo est la version d'OpenOffice.org installée par Ubuntu, Microsoft Office 2000 s'installe très facilement avec PlayOnLinux... Bref la solution était toute trouvée. Ubuntu m'a permis d'ouvrir le fichier wps et m'a permis d'installer très facilement Microsoft Office 2000.

Merci Microsoft de faire des désinstallateurs trop violents et d'avoir fait en sorte que Windows ne lise pas les fichier Works par défaut.

Mon seul regret : je n'ai pas trouvé d'extensions pour OpenOffice.org pour pouvoir lire les fichiers wps alors que Go-oo est une modification de OpenOffice.org...

Lettre ouverte à OpenOffice.org : Les goûts et les couleurs...

OpenOffice.org est la suite bureautique libre par excellence. Permettant l'édition de textes, classeurs, présentations, dessins vectoriels et bases de données, c'est la solution libre et multiplateforme la plus complète pour faire face à Microsoft Office. À l'heure où Redmond sort une nouvelle version de son logiciel, les deux suites ne peuvent échapper à la comparaison. Si les points de comparaisons sont aussi nombreux que les avis divergeants, il est clair que sur un point OOo me semble très mauvais : les couleurs.

Lire la suite...