yeKblog

Participer à un projet libre est un jeu... Et toi, à quoi tu joues ?

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - billet d humeur

Fil des billets - Fil des commentaires

Troll : elementaryOS pourquoi pas ?

Je n'aime pas Gnome-Shell. Je n'aime pas Unity, l'interface de Ubuntu entre autre à cause de certains détails. J'aime elementaryOS♡. Je trouve Pantheon♡ très intéressant, le menu Applications♡ très bien pensé, le système rapide♡, simple♡, efficace♡,… mais je ne l'utilise pas ! Je l'ai mis sur un poste spécifique et je joue régulièrement avec dans une machine virtuelle mais je ne l'ai pas encore installé sur mes machines principales. Pourquoi ? Parce que j'attends que certains minuscules détails agaçants disparaissent :

eOS.jpg

  • Scratch l'éditeur de texte coupe les mots n'importe où au retour à la ligne, impossible de lui dire de ne couper les lignes qu'aux espaces. Il y a de nombreuses applications elementaryOS géniales où une option qui me semble évidente manque.
  • Le lecteur de musique ne gère pas mon téléphone, le calendrier Maya ne gère pas Google Calendar ou son équivalent Owncloud,… en gros et pour caricaturer dans un but de clarté : Dans mon réseau local, elementaryOS me semble plus ou moins autiste… Personnellement je rêve de voir une bien meilleure interaction entre les machines d'un même réseau (comme le montre ce rapport de bug ou cette maquette de logiciel).
  • Empathy est moche : Pas de thème esthétique pour les conversations, des cercles de couleurs différentes pour définir le status (daltoniens passez votre chemin) alors qu'il est beau sous Ubuntu…
  • Mon système est configuré pour être en français, pourtant seul les dicos anglais sont installés…
  • Le système de notifications pantheon-notify semble extra mais n'est pas encore celui utilisé par défaut. De nombreuses choses me semblent prometteuses mais ne sont pas encore prêtes.

Ce ne sont que quelques exemples de ce qui fait qu'au final, elementaryOS ne me donne pas satisfaction pour le moment. Patience donc… Et vous ? Je suppose que chacun dans les commentaires m'expliquera qu'il est pleinement satisfait de son système, vantant les mérites de Mate, de Cinnamon, de KDE, de XFCE, de LXDE, de Gnome-Shell, de Unity,… Il faut croire que je suis un râleur.

Archbang Linux 2010.10

Après avoir lu sur QuebecOS que la nouvelle version de Archbang Linux vient de sortir, j'ai voulu faire un test.

J'aime le concept de rolling-release, peut-être parce qu'en tant qu'utilisateur de Ubuntu je n'utilise pas de distribution utilisant ce principe et ne suis donc pas confronté aux problèmes que cela peut parfois poser. J'aime le concept de Archlinux, peut-être parce qu'en tant qu'utilisateur de Ubuntu je ne passe pas des heures à lire des docs pour installer une imprimante ou configurer mon réseau et ne me rends donc pas compte à quel point c'est pénible au jour le jour.... J'aime bien la légèreté de Openbox... Bref, j'ai eu envie de tester, juste pour voir mais vraiment avec envie, pas juste pour dire Ubuntu c'est mieux ni pour faire mon gros troll velu ensuite (ce qui peut sembler difficile à croire après avoir lu ce paragraphe, pourtant, j'étais plein de bonnes intentions).

Résultat du test en un mot : Moche.

Voilà ce que j'ai retenu. J'avais vu la capture d'écran sur le site de Archbang mais je ne pensais pas qu'à l'usage ça aurait été aussi choquant.

archbanglinux2010.10.jpg

Qu'est ce qui ne vas pas ? Le thème par défaut, ou plutôt les thèmes par défaut devrais-je dire... Rien que sur la capture, les trois éléments affichés (barre, menu et bulle informative) ont des thèmes différents : les couleurs sont différentes, mais aussi les niveaux de transparence, peut-être plus encore ! Et je ne parle pas du thème des bordures de fenêtres qui fait penser à un pc de 20 ans.

Tout serait uniformisé proprement avec un thème semi-transparent comme la barre, ça donnerait envie de l'installer, là franchement, dès la première impression être déçu par si peu de qualité graphique m'empêche de tester plus longuement que 3 minutes. Bien sûr il est possible de personnaliser l'interface à son goût, bien sûr une distribution ce n'est pas seulement une apparence, je juge uniquement sur une première impression... oui, mais honnêtement, la gueule, ça compte !

Simple comme Ubuntu

Petit billet, suite à une conversation IRC sur Simple comme Ubuntu qui commençait ainsi :

yekcim : hé he j'ai vu que t'étais cité dans simple comme ubuntu, bravo !

En effet je suis cité dans le livre de Didier Roche. Page xvii :

À partir du travail d’un blogueur de la communauté d’Ubuntu, « Yekcim », qui décrivait l’installation de cet OS¹ et le listing de quelques programmes et jeux, j’ai pleinement pris conscience de la nécessité d’une documentation française aisément identifiable qui guide les utilisateurs débutants dans leurs premiers pas sous ce système d’exploitation . J’ai donc repris son ensemble de billets* qui s’étendait alors sur une quinzaine de pages pour réaliser une documentation très expurgée, qui devait rester la plus succincte possible. Puis de fil en aiguille, je me suis pris au jeu en ajoutant logiciels, jeux, astuces d’utilisation, précisions sur le système...

¹ - La licence le permettait et est la même que celle de ce livre

En fait pour être un petit peu plus complet, la licence de mes billets est la même que celle du livre parce que la licence de mes billets étaient CC:BY:SA et que le SA oblige les "produits dérivés" à garder la même licence. Et pour compléter encore, je suis cité dans le livre, oui, c'est obligatoire puisque c'est tout le sens du BY... Pour rappel, La première version de Simple comme Ubuntu était une version très fortement enrichie de mes billets : 1 2 3 4.

Mais que pensé-je de ce livre ? Je l'ai lu en diagonale plusieurs fois (plusieurs versions obligent), en diagonale car c'est un énorme pavé, je ne pense pas que qui que ce soit le lise entièrement... Je trouve l'ouvrage plutôt moyen.

framabook2-ubuntu-1004-medium.jpg

Qu'est-ce que je trouve à redire ?

  • La dernière version de Simple comme Ubuntu (version 10.04) contient encore certaines de mes captures, alors que celles-ci datent de fin 2005, les jeux et logiciels ont évolués depuis plus de 4 ans ! C'est absurde de garder de telles captures !
  • La mise en forme des présentations de jeux et logiciels étaient déjà plus que moyenne sur mon blog, dans un livre c'est carrément absurde ! La liste est trop longue ! 28 pages de logiciels, 44 pages pour les jeux, et je ne compte que le listing... 2 ou 3 jeux par pages seulement, c'est horrible comme mise en page ! Ça a le mérite de grossir le livre (362 pages), c'est le seul intérêt que je vois et il faudra m'expliquer en quoi c'est intéressant...
  • Certains jeux n'ont plus rien à y faire, certains ne sont plus maintenus depuis plusieurs années, le préciser serait vraiment pertinent...
  • Listing, c'est le mot qui me vient à l'esprit quand je pense à ce livre. De la page 50 à la page 60 par exemple, qui va bien pouvoir lire cette liste monstrueuse (description de tous les éléments d'un menu) ? C'est indigeste !
  • Dans la version pdf du livre, il n'y a pas les liens apt:// pour pouvoir installer les logiciels et jeux, c'est vrament dommage ! C'est une possibilité géniale que seul le pdf pouvait apporter pourquoi ne pas en profiter ??? La commande sudo apt-get install est écrite à chaque fois, pourquoi ce n'est pas un lien du coup ?
  • "Yekcim" au lieu de "yeKcim", bon d'accord c'est con mais c'est quand même un peu agaçant...
  • Trop long et fastidieux à lire pour un newbie. Bourré de détails sans intérêts pour un utilisateur aguerri.

J'aurais encore pleins d'autres petites remarques mais l'idée principale est là. Je ne pourrais pas conseiller à une personne voulant essayer Ubuntu d'acheter ce livre, il est indigeste et la mise en page est désastreuse. Un livre, à mon sens, doit être réfléchi comme tel, la présentation est aussi importante que le texte. Être complet est un atout, mais poussé à l'excès de la sorte cela devient tout simplement imbuvable.

Pourquoi ai-je toujours envie du jeu qui n'est pas compatible... ?

À une époque, je voulais jouer à Trackmania Nations ESWC mais je ne le pouvais pas car ce jeu n'était ni compatible avec Linux, ni compatible avec Wine. J'ai pu jouer à ce jeu plus tard, grâce aux progrès du non émulateur et avec l'aide de l'installateur super sympathique PlayOnLinux.

Je ne suis pas un grand joueur, je joue occasionnellement à quelques petits jeux libres, mais de temps en temps je bave devant certains jeux. En glandant devant Nolife plutôt que continuer les travaux dans ma maison, je tombe sur un reportage très intéressant sur l'équipe de développement d'un jeu nommé Dungeon Party. L'équipe de développement (qui est française, au passage) à l'air super sympa, le jeu à l'air rigolo, les graphismes me font baver (si seulement je pouvais dessiner comme ça pour Wormux !!!), bref je tenterais bien une petite partie...

screen_DungeonParty_04.jpg screen_DungeonParty_05.jpg screen_DungeonParty_07.jpg screen_DungeonParty_10.jpg screen_DungeonParty_16.jpg screen_DungeonParty_20.jpg

Mauvais point pour moi : Jeu uniquement compatible Windows (je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'il tourne sous Linux). Bon point pour mon porte-monnaie : Jeu gratuit. Premier réflexe, un petit tour sur le site http://appdb.winehq.org pour me renseigner sur la compatibilité avec Wine. Résultat : Aucune occurrence trouvée. Bon, testons par nous même dans PlayOnLinux.

:) ... Téléchargement du jeu
:) ... Installation
:( ... Lancement

Et merde !

Je ne regrette pas d'être sous Linux mais je regrette vraiment que plus de 9 personnes sur 10 utilisent Windows. D'abord parce que je les plains d'utiliser un système vraiment pas terrible (mais eux, ils peuvent jouer à Dongeon Party). Mais surtout parce que à cause de ce monopole, les éditeurs ne s'embêtent pas à faire du multiplateforme (pourquoi s'embêter pour les utilisateurs de Mac ou Linux sachant qu'ils sont si peu nombreux).

Plus qu'à être patient...

En bon geek que je suis, je vais sûrement tester avec plusieurs versions de Wine, tenter de comprendre pourquoi ça ne marche pas, ouvrir un compte sur appdb.winehq.org pour créer la fiche du jeu,... ou continuer à squatter mon canapé...