yeKblog

Participer à un projet libre est un jeu... Et toi, à quoi tu joues ?

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La distribution GNU/Linux qui se plie à votre volonté

Les distributions GNU/Linux sont très nombreuses, trop nombreuses à mon avis car beaucoup de distributions n'ont pas de réel intérêt.

J'utilise Ubuntu GNU/Linux, qui a le mérite d'être simple à installer, contient de nombreux outils pratiques (installation automatique des imprimantes, gestion des drivers propriétaires quand cela est nécessaire,...), l'utilisation de sudo plutôt que la création d'un compte root me semble judicieux, le nombre de paquets dans les dépôts est important et l'ajout de ppa est devenu presque pratique. 1004header.jpg Il y a bien sur des points qui me déplaisent. Le fait que tous les paquets soient figés pendant 6 mois (même les jeux ou les applications bureautiques) si on ne s'embête pas à installer 50 ppa différents est certainement le point que je trouve le plus négatif. En terme d'installation, je n'ai pas grand chose à redire si ce n'est que certains choix ne me semble pas judicieux... Par exemple, si Epiphany est remplacé par Firefox, pourquoi Evolution ne l'est pas par Thunderbird ? La dernière version de Ubuntu installe tout le nécessaire pour ceux qui souhaitent faire du Micro-Blogging, je n'en suis pas adepte, donc c'est une désinstallation supplémentaire pour moi. Après l'installation, comme tout le monde j'installe mes applications préférées pour remplacer certaines de celles sélectionnées par défaut.

Il existe un nouveau dérivé de Ubuntu (« Encore ! » me direz-vous), µbuntu. Cette solution résout le problème des applications installées par défaut puisque aucune application n'est installée. 1272679405.png Pourquoi pas, après tout, cette solution bien que quelque peu radicale a le mérite d'être efficace. Mais après tout, pourquoi s'arrêter aux applications ? Tant qu'à faire (ou ne pas faire, en l'occurrence), pourquoi n'en est-il pas de même pour l'environnement de Bureau. Il va être nécessaire de faire des versions de µbuntu pour chaque environnement de bureau, autant que de versions de Ubuntu... Pourquoi ne pas tout simplement créer une version de µbuntu qui n'impose pas non plus d'environnement de bureau ?

Au boulot, sur deux vieux PPC j'ai installé Debian GNU/Linux (sur un poste je voulais uniquement un navigateur web donc installer un environnement de bureau complet avec une Ubuntu était superflu, pour l'autre l'installateur de Ubuntu ne détectait pas le disque dur). lennybanner_indexed.png Debian GNU/Linux est une distribution plutôt sympa qui installe des paquets très très stables (comprenez "vieux" ou "obsolètes") mais permet en trifouillant un peu de jouer entre les différentes versions (stable, instable, expérimentale,...). Ce qui me manque dans Debian, c'est l'installation automatique des imprimantes par exemple, je ne peux personnellement plus me passer d'une telle facilité. J'ai passé hier un bon bout de temps à modifier mon fichier Xorg.conf pour avoir une résolution supérieure à 800x600 sur un bon vieux G4. Ce genre de modification est très intéressante pour tout geek qui se respecte mais j'en avais perdu l'habitude et au final ça ne me manquait pas vraiment. J'adore l'idée de ne plus devoir bidouiller tout en en gardant la possibilité.

Il y a une distribution que j'aimerais aimer : Archlinux. arch-linux-logo.png J'adore le nombre de paquets pharaonique et en permanence à jour grâce à la communauté très active. L'idée de toujours trouver un paquet à jour pour chaque application, directement dans un seul énorme yaourt me laisse rêveur. Mais évidemment, bien que l'installation se fasse relativement sans problème grâce à la documentation très complète, l'idée de devoir tripatouiller dans tous les fichiers de configuration me laisse songeur. Alors on pourrait se dire que ce n'est qu'à l'installation après tout, mais c'est évidemment un leurre... Chaque modification de périphérique engendre une modification manuelle fastidieuse (changement d'imprimante par exemple), chaque mise à jour importante, même s'il s'agit d'une rolling-release implique une reconfiguration manuelle fastidieuse (en témoigne la dernière news en date),...

J'imaginerais bien une distribution simple à installer et comprenant de nombreux outils pratiques de configuration matériel, qui pendant l'installation me demanderait de choisir mes applications courantes préférées et mon environnement de bureau (un peu comme un ballot screen simplifié), qui utiliserait les paquets de Archlinux et permettrait ainsi d'utiliser yaourt, dont le système serait figé pour quelques mois mais où les applications courantes et les jeux seraient en rolling-release. Avant l'installation, évidemment, la dite distribution m'indiquerait, quels sont les composants de mon ordinateur qui nécessiteront un driver non libre ou ceux qui ne sont pas compatibles avec GNU/Linux... Qu'il est doux de rêver. Ça ferait une distribution supplémentaire alors que je pense qu'il y en a déjà trop... Comme quoi, il est difficile de savoir ce que l'on veut...

Phraymd - Histoire d'une icône

Phraymd est un logiciel qui pourrait remplacer mon gestionnaire de photo favori (F-Spot) s'il était plus joli et s'il importait les tags de mes 13000 photos. Son développement est très actif, il est écrit en python, il contient certaines fonctionnalités que j'apprécie. Mais franchement, actuellement l'interface est contre intuitive et vraiment pas à mon goût.

À part l'interface, il y a autre chose de très peu esthétique : l'icône. On se doute en la voyant que celle-ci n'était pas la priorité de l'auteur. phraymd0.jpg

J'ai alors tenté de dessiner une icône rapidement pour la proposer au projet. Dessinée en 2 minutes avec inkscape, celle-ci était plus sympa et en un coup d'œil vous compreniez l'utilité du logiciel : phraymd1.jpg

Mais l'auteur du logiciel n'est pas convaincu par cette proposition. Il aimerait quelque chose en rapport avec le nom (Phraymd se prononce framed... en bref, le plus approprié serait un cadre photo, et Antistress me fait alors remarquer que le concept rappel le logo de Solang). À ce moment je commence à penser que les personnes qui font des logiciels libres sont des chieurs. Ils ont un truc pourri, tu leur proposes quelque chose de, certes, moyen et fait à l'arrache mais dans tous les cas beaucoup mieux que l'actuel, ils ne sont pas intéressés. Mais en même temps je me dis aussi que l'idée d'un cadre c'est sympa (Je garde l'idée des polaroid tout de même...). Mais pour compléter l'idée qui germe dans mon esprit j'ai besoin d'un paysage. Une petite recherche parmi mes anciens dessins me permet de trouver ce dont j'ai besoin. Il y a quelques temps j'ai dessiné une map pour Wormux dont le ciel était plutôt sympa, autant le réutiliser ! farmmap.jpg

Ce dessin était d'ailleurs lui-même inspiré de 2 dessins vieux de 3 ans provenant de Wormux. Les montagnes sont des modifications de montagnes dessinées par Olivier Milton et les nuages sont des modifications de ceux d'une carte dessinée par Jérémie Ledentu. image2826.png

Je m'amuse donc avec mon dessin pour obtenir plusieurs icônes potentielles. Je les propose au fur et à mesure des améliorations sans même attendre que l'auteur de Phraymd me dise si ça lui plait ou non, je ne fais plus ça vraiment pour son projet, je le fais parce que je commence à apprécier le dessin que j'obtiens... J'ai envie de l'améliorer, de peaufiner le rendu et je fini par être plutôt satisfait.

phraymd2.jpg phraymd3.jpg phraymd4.jpg

La dernière version semble plaire mais une icône a des besoins particuliers, il est nécessaire d'avoir un beau rendu en petite résolution. Alors j'ajoute une version supplémentaire, ou je n'utilise que les polaroids de coins. Il semble que cette icône et ce logo conviennent à Spillz qui l'intégrera peut-être dans la prochaine version de son logiciel. phraymd5.png

Il pourra alors remercier Antistress car c'est lui qui m'a sollicité lors d'un échange sur Phraymd où j'expliquais qu'à mon sens ce soft ne pourrait pas remplacer F-Spot dans ma liste de logiciels... c'est dire si c'était mal engagé...

Lecteur mp3 du GHT G3 - Pochette d'album

Le père-noël a eu la gentillesse de m'offrir un téléphone portable GHT G3 Jason Mraz pour remplacer mon vieillissant Alcatel OT-E160 que ma sœur prenait pour un jouet. Dans ce nouveau téléphone, il y a une tonne de fonctionnalités bien évidemment : caméscope, appareil photo, lecteur mp3, mp4,... j'ai donc commencé à bidouiller. Le lecteur mp3 a une présentation par album plutôt esthétique qui ressemble beaucoup à celui de l'iphone.

Problème : Lorsque je mettais des mp3 sur la carte, les pochettes n'apparaissaient pas donc la vue par album devenait vite incompréhensible. J'avais beau mettre des cover.jpg dans les dossiers, l'image affichée restait un point d'interrogation. Impossible de trouver l'option pour associer une image à un album dans le téléphone. Pourtant, cela est obligatoirement possible puisque l'album de Jason Mraz fourni avec le téléphone est bien accompagné de sa pochette...

En cherchant dans la FAQ du site du constructeur (plutôt bien faite, au passage), j'ai fini par tomber sur un formulaire de contact. Je n'y croyais pas trop car en général, personne ne répond à ces courriels. Bonne surprise donc lorsque moins d'une semaine après, en période de fêtes qui plus est, je reçois cette réponse :

GHTG3.jpg

Nous vous remercions d’avoir choisi le G3 de GHT.

L’association d’une image à un album (ou même à une musique seulement) ne se fait pas sur le téléphone. Cette manipulation s’effectue sur votre ordinateur avant le déplacement du fichier sur votre téléphone.

A titre informatif, nous pouvons vous expliquer comment faire si vous utilisez Windows Media Player (sur votre ordinateur) : - Ouvrir Windows Media Player,
- Se rendre dans l’onglet « bibliothèque »,
- Faire un clic droit sur la/les musiques désirées,
- Sélectionner « Editeur de mots-clés avancés »,
- Se rendre sur l’onglet « Images » dans la boite de dialogue qui vient de s’ouvrir,
- Sélectionner « Ajouter » pour ajouter l’image de votre choix (qui illustrera les musiques),
- Sélectionner « Couverture (face) » pour que celle-ci apparaisse lors de la lecture,
- Copier ensuite la musique sur votre téléphone.

NB : l’image est associée à l’album. Aussi, il n’est pas nécessaire de la copier dans le dossier « image » de votre téléphone.

Nous restons par ailleurs à votre écoute pour toute autre question.

Cordialement,

Anne-Marie

Bon déjà ça fait plaisir. Évidemment la réponse ne me convient pas parfaitement puisque je ne peux pas utiliser Windows Media Player... mais maintenant j'ai une piste, je sais que ce n'est pas dans le téléphone, je peux donc chercher dans mon moteur de recherche habituel, une solution pour Linux.

Easytag permet d'associer une image à un morceau en seulement quelques clic. Son interface n'est pas forcément très claire car il y a un nombre de possibilités incroyables.

screenshot_main_window_pic.png

J'associe alors à tour de bras, je transfère et... rien. :-(

J'essaye dans tous les sens, avec des petites images, des grandes, des png, des jpg... rien à faire. Lorsque j'essaye de modifier les tags des mp3 directement dans le téléphone, easytag m'indique qu'il modifie automatiquement ceux de Jason Mraz pour correction... la pochette n'apparait alors plus dans le téléphone, c'est une piste... Je cherche dans les préférences du logiciel pour désactiver cette correction automatique et comprends alors qu'il y a plusieurs versions des tags ID3 (v2.3, v2.4, v1,...) et puis il y a le jeu de caractères aussi (utf-8, ISO-8859-1,...) Mais comment savoir ce avec quoi mon téléphone est compatible ?

easytagpref.jpg

J'avais fait une sauvegarde de l'album de Jason Mraz dont la pochette s'affichait mais les propriétés des fichiers ne sont pas très exhaustives, je sais que c'est un MP3 mais aucune mention n'est faite de l'encodage des tags... Seule la ligne de commande me semble être en mesure de m'aider : la commande file avec les bons arguments devraient pouvoir me renseigner. Avant de tenter un man file ou un file --help, je tente le tout pour le tout ! Un simple file 01\)\ Make\ it\ mine.mp3 juste pour voir. La réponse est claire :

01) Make it mine.mp3: Audio file with ID3 version 2.3.0, contains: MPEG ADTS, layer III, v1, 192 kbps, 44.1 kHz, Stereo

Je choisis ID3 2.3.0 dans les préférences de Easytag, je recommence et... c'est parfait. J'ai enfin réussi à associer une pochette d'album aux mp3 dans mon GHT G3 ! :D Il ne me reste plus qu'a faire attention à bien mettre des fichiers jpg d'environ 600x600 dans des mp3 ou des aac.

Merci file et merci Easytag :-P

Post-it mplayer : Lire une vidéo demandant trop de ressources

J'adore les logiciels qui ont une interface graphique pratique, j'adore le fait que dans mon environnement de bureau, toutes les applications utilisent les mêmes agencements... Mais il est toujours possible de faire des exceptions.

Un logiciel dont je ne pourrait pas me passer : mplayer. Aucune interface graphique (je parle de mplayer, je n'aime pas gnome-mplayer, smplayer,...). L'interface du logiciel : le clavier. Pourquoi j'aime ce logiciel ? Tout simplement parce qu'il est bourré d'options très pratiques (x et z ajuste le décalage des sous-titres de +/− 0.1 secondes par exemple).

Je viens tout juste de découvrir une fonctionnalité qui est l'objet de ce post-it. Les vidéos faites avec mon caméscope Sanyo Xacti HD1000 ne sont pas lisibles sur tous les ordinateurs car elles nécessitent pas mal de ressources, au plus grand désarroi de ma mère et ma belle-mère. J'ai tenté de lire ces vidéos avec plusieurs lecteurs, sous Windows, Mac ou Linux[1]. Aucun n'arrive à les lire puisque c'est un problème matériel et non logiciel. Mais mplayer contrairement aux autres à la gentillesse de m'expliquer que l'ordinateur étant trop lent, je devrais utiliser cette commande :

mplayer -vfm ffmpeg -lavdopts lowres=1:fast:skiploopfilter=all -fs video.mp4 (j'ai ajouté le -fs pour mettre la vidéo en plein écran)

La vidéo est lue alors sans saccade sur tous les PC à ma disposition. Pour ma belle-mère et ma mère qui ne sont pas vraiment enchantée à l'idée d'utiliser un terminal, j'ai ajouté une entrée dans le menu "Ouvrir avec...", une commande personnalisée (celle citée plus haut...) et ainsi rendre la lecture de vidéos HD possible sur leurs machines d'un simple clic.

Les limitations matérielles dépassées grâce à un logiciel libre... J'adore le libre !

Notes

[1] Pas de vdpau possible

Miniatures svgz dans Nautilus

Dans Inkscape, il est possible d'enregistrer un dessin vectoriel directement en svg compressé, il s'agit du format svgz. il n'est pas rare d'obtenir un rapport 5 entre un fichier svg normal et sa version compressée ! Le svgz n'est pas destructif, il conserve toute les informations de calques, groupes,... contrairement au svg simplifié qui ne réduit pas la qualité mais supprime toutes les informations d'édition. Le svgz est donc particulièrement intéressant quand vous avez de nombreux dessins, que vous devez les transférer ou les stocker sur un serveur par exemple.

Le problème de ce format c'est que dans Nautilus, le gestionnaire de fichiers de Gnome, il n'a pas de miniatures. Ces aperçus sont particulièrement importants lors d'une recherche de dessin parmi plusieurs dizaines de fichiers. Heureusement, ce problème est relativement facile à résoudre, quelques recherches sur internet, permettent, en effet, de trouver la méthode :

  1. Installer rsvg : sudo apt-get install librsvg2-bin
  2. Récupérer le fichier svgz-thumbnailer.schemas et l'installer : gconftool --install-schema-file=svgz-thumbnailer.schemas
  3. Supprimer les miniatures dont la construction a échoué : rm -r ~/.thumbnails/fail/gnome-thumbnail-factory/*

Et voilà. Vous pouvez maintenant visualiser directement vos dessins vectoriels compressés dans le navigateur de fichier.

svgz_miniatures.png

fichier svgz-thumbnailer.schemas :

<gconfschemafile>
   <schemalist>
       <schema>
           <key>/schemas/desktop/gnome/thumbnailers/image@svg@xml-compressed/enable</key>
           <applyto>/desktop/gnome/thumbnailers/image@svg@xml-compressed/enable</applyto>
           <owner>thumbnailer</owner>
           <type>bool</type>
           <default>true</default>
           <locale name="C">
               <short>Enable thumbnailing of image/svg+xml-compressed files</short>
               <long>Enable thumbnailing of image/svg+xml-compressed files</long>
           </locale>
       </schema>
       <schema>
           <key>/schemas/desktop/gnome/thumbnailers/image@svg@xml-compressed/command</key>
           <applyto>/desktop/gnome/thumbnailers/image@svg@xml-compressed/command</applyto>
           <owner>thumbnailer</owner>
           <type>string</type>
           <default>/usr/bin/rsvg-convert -w %s -h %s -o %o -a %i</default>
           <locale name="C">
                   <short>Command that creates a thumbnail</short>
                   <long>Command that creates a thumbnail (%o) for a filename (%i)</long>
           </locale>
       </schema>
   </schemalist>
</gconfschemafile>

Linux Pratique, magazine libre ?

Ce billet est dédicacé à Cyrille BORNE qui est quelqu'un contre qui je n'ai aucune animosité, mais qui, parfois, devrait tourner sept fois son clavier dans sa bouche avant de taper (il faut évidemment une grande bouche pour cela).[1]

Linux Pratique est un magazine français de grande qualité, consacré aux logiciels libres, à Linux en particulier. Pour contribuer au magazine, c’est très simple. Mais là où le magazine devient carrément incroyable pour un magazine papier c'est que l'auteur d'un article en choisi la licence !

Je vais tout simplement copier-coller ici un extrait du guide des auteurs fourni par les éditions Diamond.

9. La publication des articles est-elle rémunérée ?
Oui, sous la forme de droits d'auteur. Trois types de cession de droits vous sont proposés (voir Annexe C) :
- Type A : cession standard des droits patrimoniaux (voir Annexe C pour le détail).
- Type B : idem que type A + rediffusion ultérieure de l'article par les Éditions Diamond selon les termes de la licence CC by-nc-nd (voir Annexe D). (voir Annexe C pour le détail).
- Type C : autorisation de diffusion non rémunérée (vous conservez tous vos droits sur l'article). (voir Annexe C pour le détail).

10. Puis-je réutiliser mon article ?
La rediffusion des articles publiés dans nos magazines n'est pas autorisée dans le cas d'une cession de droits classique de type A.
La rediffusion est possible sous certaines conditions dans le cas d'une cession de droits de type B.
Enfin, la rediffusion est autorisée dans le cas d'une autorisation de diffusion de type C accordée par l'auteur, le groupe d'auteurs ou l'association.
Référez-vous aux informations complémentaires données en annexe C pour le détail.

Évidemment, je suppose que pour de nombreux auteurs, l'appât du gain est plus fort que la liberté et par conséquent, le type A (grassement rémunéré qui plus est) est certainement celui le plus souvent choisi. Pour ma part, étant donné que je suis un libriste convaincu, mais que je suis avant tout, purement et simplement vénal, toutes mes publications sont de Type A :-P

La communauté du libre à donc à disposition, en presse, un magazine qui fait la promotion de ses projets, qui en plus permet à ses auteurs un choix de licence (le type B est du CC, restrictif certes, mais tout de même ! Le type C est d'ailleurs même carrément très libre...). Je pense qu'il est important de faire la promotion de ce type de magazine auprès de l'ensemble de la communauté, que ce soit pour inciter à le lire, mais aussi pour inciter à participer.

Jusqu'alors, toutes mes contributions ont été acceptées, toutes ont été rémunérées, de façon importante[2], je pense qu'il est très simple de participer, vous pouvez choisir la licence de vos contributions et l'équipe rédactionnelle est particulièrement agréable, alors pourquoi pas vous ?[3]

Notes

[1] Comme je n'ai pas été, pour l'instant, retiré de planet-libre.org (il faut que je discute un peu avec les administrateurs), j'aurais pu diffuser ce billet sur le planet, comme ultime provocation mais mon but n'est pas là. J'ai aussi failli écrire un billet sur les différentes raisons qui peuvent donner envie d'utiliser Ubuntu pour répondre à l'une des premières phrases d'un autre commentaire car je le trouve croustillant d'intégrisme libriste, mais j'arrête là pour éviter de trop longuement alimenter les trolls, Cyrille, j'espère que tu apprécieras.

[2] pour 4 pages, j'ai reçu approximativement la moitié de ce m'avait rapporté l'écriture d'un magazine complet Linux Identity

[3] Edition de la conclusion le 4-12-2009 pour éviter que Cyrille comprenne mes propos de travers et ne retienne que le coté financier..., je mets donc en note, ce qui était jusqu'alors en parenthèse

OOo4Kids dans Linux Pratique Essentiel N°11 (Décembre - Janvier 2009)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique Essentiel 11.

J'ai recueilli les propos d'Éric Bachard pour ce numéro. En fait, pour être plus exact, j'ai proposé cette interview pour Linux Pratique, mais la rédaction préférait l'intégrer à Linux Pratique Essentiel, dans la rubrique "Autour du libre" qui semble être justement prévue pour ça.

lpe11-ooo4kids.jpg

Éric Bachard a eu la gentillesse de répondre à toutes les questions qui me turlupinaient à propos de OOo4Kids, une version modifiée de OpenOffice.org. Comme son nom le laisse penser, cette suite bureautique est adaptée aux enfants de 7 à 12 ans (simplification de l'interface, modification des icônes,...) et adaptée aux ordinateurs que l'on trouve dans les écoles (moins gourmand qu'OOo). Des questions j'en avais un bon paquet puisque l'interview fait tout de même quatre pages ! Ce projet libre me semble très intéressant, principalement pour son originalité, il n'y a, en effet, à ma connaissance, aucun autre projet, libre ou propriétaire, qui semble avoir le même cahier des charges.

Bref, c'est un projet à suivre de prêt !

Notez qu'il n'y a pas très longtemps je disais de Pitivi : "Je suis sûr que d'ici peu, ce logiciel sera incontournable ! Vous verrez" [1] Il est prévu de l'intégrer dans la prochaine version de Ubuntu. Ça ne veut pas forcément dire que j'avais raison mais cela montre que le projet commence à intéresser et d'après moi ce n'est qu'un début.... Comme quoi, je ne dis peut-être pas que des bêtises...

OOo4Kids est une suite bureautique dont on devrait faire la promotion auprès des enfants et des écoles !

Si Microsoft brade sa suite bureautique pour les étudiants et les enseignants (d'ailleurs pour les enseignants, c'est tellement bradé que c'est gratuit, du moins c'est l'état qui paye) c'est bien parce que les enfants / les étudiants sont une cible bien particulière. Voulons-nous voir nos enfants utiliser gratuitement leur première dose de logiciel propriétaire ou préférons nous leur faire goûter au plus vite à la liberté ?

Notes

[1] Petite remarque, que j'avais oubliée de faire à propos cette petite phrase et de l'interview des auteurs de Pitivi, je les ai faites en réaction au Post Scriptum absurde de ce billet. ("PS : je ne mets pas, contrairement à mon habitude, le lien vers le site officiel ça économisera votre souris.") Absurde, à mon sens, car j'avais, comme l'auteur, été déçu par le peu de fonctionnalités présentes dans PiTiVi, mais au lieu de dire à tous "J'ai testé c'est nul, ce n'est même pas la peine de vous renseigner sur ce projet, croyez-moi sur parole", je m'étais renseigné auprès de l'auteur principal et avais appris que le développement de PiTiVi était très long à se mettre en place car les 3 premières années avaient principalement consisté à améliorer les bibliothèques sur lesquelles repose le logiciel de montage. Le but étant d'avoir un code propre, plutôt qu'un hack. La méthode m'avait semblé judicieuse... Bref, comme je l'avais dit après le billet d'Éric Brun (le billet était juste, c'est uniquement le PS que je trouvais lamentable) : "Ton billet me rappelle des commentaires que j'avais lu sur Firefox (à l'époque Phoenix). Comme quoi mettre autant de temps à faire un navigateur pas terrible auquel il manque pleins de fonctionnalités et qui ne fonctionne pas sur plein de sites était quelque chose d'absurde puisque IE fonctionnait très bien."

Empathy, Jingle, Windows Live et autres joyeusetés

J'ai une Webcam depuis quelques temps mais celle-ci me servait uniquement de miroir depuis son achat puisque je n'avais pas trouvé de solution convenable pour la vidéoconférence, j'avais tenté :

  • wengo (ça a déjà fonctionné chez quelqu'un ?)
  • ekiga (l'interface de ce logiciel était vraiment immonde à l'époque)
  • kopete et amsn qui ne voulaient pas voir ma webcam comme il faut (alors que Cheese fonctionnait à merveille.
  • vous ne me ferez pas installer Skype sur mon PC)...

Mais aujourd'hui Jingle est supporté par Empathy (j'ai ajouté le ppa de telepathy puisque j'utilise Ubuntu 9.10) alors je me suis dit que retenter le coup pouvait être une bonne idée. Après un test avec ma belle-mère j'ai tellement apprécié la facilité d'utilisation, la qualité,... que j'ai acheté une nouvelle Webcam pour fêter ça.

La vidéoconférence entre deux ubuntu avec Jingle : parfait, mais mes quelques tests de chat vidéo avec des contacts utilisant Windows Live ont tous ratés. Je pensais que cette fonctionnalité était possible avec Empathy... Alors évidemment j'en profite pour faire migrer mes amis / ma famille vers XMPP, du moins j'essaye...

Pour ma mère, ma belle-mère, mon beauf c'est facile puisqu'ils sont sous Ubuntu.

Pour ma frangine sous MacOS X ça se complique car Jingle n'ai ni supporté par Adium, ni par iChat, l'installation de Pidgin est véritablement trop complexe... En bref aucun logiciel installable ne semble supporter Jingle sous Mac... Il me reste encore un petit espoir avec Gmail's video chat que je n'ai pas encore testé. Cette solution est, en effet, celle préconisée dans la (FAQ de Empathy) pour pouvoir faire un chat vidéo avec un Windowsien (aucune mention de Mac dans la FAQ)

Can I do a video chat with a contact using Microsoft Windows?
You can audio and video chat with a Windows user using Gmail's video chat feature.

Pour ce qui est de tous mes contacts utilisant Windows Live je pense que la migration va carrément être galère. En effet, ils ont un soft préinstallé qui, à leurs yeux, fonctionne parfaitement et contient pleins de trucs excellents (Wiz, texte remplacé par des images, transfert automatique de virus, spam, phishing, censure,... que des trucs indispensables ;) ). L'argumentation philosophique n'est pas toujours possible car beaucoup s'en moquent royalement (d'ailleurs étant donné que ça ne les dérange pas d'utiliser un système propriétaire, cher, nécessitant un antivirus et une défragmentation régulière, vieux (beaucoup utilisent encore XP) je me demande ce qui peut vraiment compter à leurs yeux...).

Si au moins Jingle était supporté par un grand nombre de logiciels sur tous les OS, j'aurais un argument en ma faveur. S'il y avait un argument fort, une fonctionnalité forte et visible,... Patience... Patience...

Le plus gros problème de Linux c'est le support matériel

J'ai pour habitude d'acheter mon matériel informatique sur le net (le plus souvent par souci d'économie, mais aussi pour pouvoir regarder en parallèle l'éventuelle compatibilité) mais ce soir j'ai acheté une clé USB et une Webcam à SuperU. Je n'ai donc pas pu consulter internet pour vérifier la compatibilité du matériel avant d'acheter...

product_thumb.php.jpeg Pour la Webcam, j'avais le choix entre plusieurs marques et plusieurs modèles... J'ai évité la Webcam Microsoft, plus par principe que par crainte, pour prendre une Logitech QuickCam E3500. Arrivé à la maison je déballe soigneusement le périphérique car si elle n'est pas compatible je pourrai toujours la ramener si la boite est en état. Je branche, je lance Cheese... Ça marche. Juste pour être sur, je fais un test avec Empathy avec le protocole XMPP, aucun problème. Elle fonctionne sans problème pour le plus grand bonheur de ma belle mère (qui peut voir son petit fils à distance), sans avoir sorti le CD d'installation fourni pour Windows... J'avoue qu'avec un contact utilisant Windows Live ça n'a pas fonctionné mais ça ne vient pas de la webcam, MSN ne semble pas m'apprécier, l'inverse est vrai aussi.

acheter-cle-usb-verbatim-hi-speed-store-n-go-retractable-8go-290982.jpg La clé USB 8Go Verbatim... Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit incompatible avec Linux mais elle me réserve tout de même une belle surprise. On peut lire au dos de la boite :

Operating system : Windows 2000, XP, Vista, Mac OS 9 or higher, LINUX 2.4.0 or higher

En bref, elle est compatible Linux, c'est même marqué sur la boite !

Quand on peut acheter des périphériques informatiques à SuperU sans se renseigner avant et que ça fonctionne "out of box" je pense qu'on peut dire que d'énormes progrès ont été faits ! Ne me dites plus que le plus gros problème de Linux c'est le support matériel, j'aurais de plus en plus de mal à vous croire.

Oh ! Un logiciel libre sans icône ! Vite ! Appelons Super yeKcim !

Comme si j'étais pas déjà assez occupé avec les travaux dans ma maison,... comme si ma vie numérique n'était pas déjà suffisamment chargée avec Wormux, SuperTuxKart, les interviews pour Linux Pratique.., voilà que je me prend pour le Zorro des projets libres en mal de logo...

moimael vient de créer une application pour monter facilement les fichiers iso, il en discute sur le forum de Archlinux. Ce type de programme existe déjà mais aucun logiciel ne peut contenter tout le monde... Le projet en question est récent, écrit en python, simple mais efficace, bref, a pas mal de potentiel.

Jusqu'alors le logiciel était à la recherche d'un logo (et d'un nom mais ce n'est pas le sujet de ce billet...) et pour une raison que j'ignore, quand on demande "Qui pourrait bien faire une icône pour un projet libre ?" c'est mon nom que l'on cite. Je ne connais pas le développeur, ni aucune des personnes discutant sur ce forum, je ne suis pas inscrit sur le forum en question, je ne connais pas le projet, je suis occupé par pleins d'autres trucs... Qu'est-ce qui peut bien laisser penser que je pourrais accepter de dessiner un logo ? Rien ! Donc je ne vais pas...

Mais bon, d'un autre coté c'est un projet libre qui pourrait éventuellement me servir un jour, dessiner un logo va pas me prendre beaucoup de temps... c'est bon, c'est bon, je lance Inkscape. Quelques essais rapides, deux trois courbes de Béziers et hop :

01d.png

Un logo simple mais que j'aime bien, qui reste lisible en petite résolution, qui est en rapport avec l'utilité du programme.

J'ai aidé un projet libre avec ce dessin. Il aurait pu être dessiné par n'importe qui, c'est juste quelques cercles et une flèche. Vous dites ne pas participer au développement de projets libres parce que vous ne savez pas dessiner... maintenant, c'est quoi votre excuse ?

SuperTuxKart, en route pour la version 0.7

SuperTuxKart est à MarioKart ce que Wormux est à Worms. J'ai toujours aimé ce jeu même si je lui trouve des défauts de gameplay horribles (voir presque injouable au clavier).

screenshot_stk.png

Parmi les personnes en charge du développement du jeu de kart, je connais Auria qui a la gentillesse de packager Wormux pour MacOS. Pour la remercier d'avoir packagé la version 0.8.5 de mon jeu préféré, je fais un tour sur freenode#stk. Auria en profite alors pour me demander quand je compte contribuer à SuperTuxKart... Personnellement l'idée ne m'enchante pas vraiment : Je n'ai aucune connaissance en 3D, je réponds donc par la négative, oubliant ce que je n'arrête pas de dire à tous :

Il y a toujours moyen de contribuer à un jeu ou logiciel libre, quelque soit nos domaines de prédilection.

Auria me le rappelle en m'expliquant que tout n'est pas en 3D dans le Wormux de la route. Les menus par exemple sont en cours de réécriture et sont (et on toujours été) complètement en 2 dimensions... Elle me montre alors une copie d'écran du menu principal (avec leur nouveau logo) :

menustk1.png

En effet, le nouveau logo est joli, le fond est pas mal du tout,... Les icônes par contre ne vont pas du tout avec le reste. Bon, allez... Comme, de toute façon, je n'arrive pas à me motiver sur Wormux en ce moment... et c'est aussi simplement que cela qu'on se retrouve embarqué dans la contribution d'un jeu libre...

Voici donc le premier mockup que j'ai envoyé à Auria :

menustk2.png

J'ai tenté de faire en sorte que le style graphique s'accorde au mieux avec le nouveau logo, avec un style cartoon, tout simplement parce que je sais pas dessiner autrement :-D Et puis pour m'amuser j'ai aussi commencé à proposer certaines modifications dans le jeu. Le compteur n'était pas à mon goût :

speedback1.png

Je l'ai donc adapté pour qu'il ait le même style graphique que le nouveau logo :

speedback2.png

Il y a encore de nombreuses icônes à refaire mais après tout je devrais pouvoir finir avant que le code de la 0.7 soit prêt. Cette version est en effet la première version de STK utilisant le moteur graphique Irrlicht, ce qui nous laisse supposer que les développeurs ont de quoi s'occuper pour quelques temps. J'espère que mes contributions les satisferont suffisamment pour qu'ils soient intégrés.

Contribuer au développement d'un projet libre est un jeu... Et toi, à quoi tu joues ?

Wormux 0.8.5, très bientôt

Voici une petite vidéo qui vous donnera peut-être envie d'essayer Wormux 0.8.5. La sortie de cette version est prévue pour très bientôt.

Merci à Jika pour certains bouts de la vidéo, merci Lami pour la musique, merci PiTiVi.

Mes souhaits pour Wormux maintenant : Migration vers Bullet terminée, jolie interface comme dans mon mock-up, plus d'animations de personnages (il faut que je trouve un marionnettiste :-P ),...

Notez bien : Ce billet est une preuve que PiTiVi permet de faire des montages en toute simplicité. J'ai essayé Kdenlive, OpenShot,... et malgré le fait que PiTiVi manque cruellement de certaines fonctions pour le moment (transitions, effets,...) c'est le seul que je trouve intéressant... allez comprendre. Je suis sûr que d'ici peu, ce logiciel sera incontournable ! Vous verrez :-D

Pourquoi ai-je toujours envie du jeu qui n'est pas compatible... ?

À une époque, je voulais jouer à Trackmania Nations ESWC mais je ne le pouvais pas car ce jeu n'était ni compatible avec Linux, ni compatible avec Wine. J'ai pu jouer à ce jeu plus tard, grâce aux progrès du non émulateur et avec l'aide de l'installateur super sympathique PlayOnLinux.

Je ne suis pas un grand joueur, je joue occasionnellement à quelques petits jeux libres, mais de temps en temps je bave devant certains jeux. En glandant devant Nolife plutôt que continuer les travaux dans ma maison, je tombe sur un reportage très intéressant sur l'équipe de développement d'un jeu nommé Dungeon Party. L'équipe de développement (qui est française, au passage) à l'air super sympa, le jeu à l'air rigolo, les graphismes me font baver (si seulement je pouvais dessiner comme ça pour Wormux !!!), bref je tenterais bien une petite partie...

screen_DungeonParty_04.jpg screen_DungeonParty_05.jpg screen_DungeonParty_07.jpg screen_DungeonParty_10.jpg screen_DungeonParty_16.jpg screen_DungeonParty_20.jpg

Mauvais point pour moi : Jeu uniquement compatible Windows (je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'il tourne sous Linux). Bon point pour mon porte-monnaie : Jeu gratuit. Premier réflexe, un petit tour sur le site http://appdb.winehq.org pour me renseigner sur la compatibilité avec Wine. Résultat : Aucune occurrence trouvée. Bon, testons par nous même dans PlayOnLinux.

:) ... Téléchargement du jeu
:) ... Installation
:( ... Lancement

Et merde !

Je ne regrette pas d'être sous Linux mais je regrette vraiment que plus de 9 personnes sur 10 utilisent Windows. D'abord parce que je les plains d'utiliser un système vraiment pas terrible (mais eux, ils peuvent jouer à Dongeon Party). Mais surtout parce que à cause de ce monopole, les éditeurs ne s'embêtent pas à faire du multiplateforme (pourquoi s'embêter pour les utilisateurs de Mac ou Linux sachant qu'ils sont si peu nombreux).

Plus qu'à être patient...

En bon geek que je suis, je vais sûrement tester avec plusieurs versions de Wine, tenter de comprendre pourquoi ça ne marche pas, ouvrir un compte sur appdb.winehq.org pour créer la fiche du jeu,... ou continuer à squatter mon canapé...

Wormux 0.8.4

4 mois après la 0.8.3, voici Wormux 0.8.4.

084-2.png 084-3.png

Il n'y a pas une liste très longue de changements, principalement parce que Gentildemon et moi-même avons été quelques temps démotivés et occupés et parce que Fredb bosse quasiment exclusivement sur le moteur physique (pour la version 0.9).

Voici le résumé des changements :

  • Serveur de jeu dédié ;
  • Améliorations de la caméra ;
  • Nouveaux sons ;
  • Gestion de la répétition des touches du clavier dans les menus ;
  • Correction de bugs ;
  • Mise à jour des traductions.

La plus importante nouveauté est le serveur de jeu dédié qui permet de simplifier grandement la mise en place de parties en réseau.

Au niveau graphisme, il n'y a pas grand chose de neuf si ce n'est une nouvelle map. Pourquoi ? Tout simplement parce que je n'ai pas bien travaillé. La version de développement comporte une map de plus et quelques améliorations mais j'ai tout simplement oublié de synchroniser ces modifications avec la branches :P Ce n'est pas très important, ce ne sont que des modifications mineures, ça fera plus de changements pour la prochaine version :D

J'aimerais que pour la version 0.8.5 ou 0.9, les personnages soient plus/mieux animés mais je ne suis pas convaincu par mes talents de marionnettiste, si vous avez un tel talent et que vous aimez Wormux, n'hésitez pas à me contacter.

La 5ème liberté fondamentale

Petit billet d'humeur, très rapide, en retard et peu argumenté pour rappeler à la blogosphère qui parfois s'enflamme et à moi-même.

Le billet de Cyrille BORNE : "Il y a quelque chose de pourri dans le royaume du libre", m'a rappelé que depuis longtemps je voulais écrire un billet sur la 5ème liberté fondamentale, liberté qu'on oublie trop souvent en tant que contributeur de projet libre : La liberté d'utiliser sans rien donner en retour.

En me faisant l'avocat du diable je dirais que si votre projet ne trouve pas de contributeurs c'est peut-être que vous ne communiquez pas assez, ou mal. Si tout le monde profite de votre projet sans aucun retour c'est peut-être que vous n'êtes pas assez ouvert aux contributions,...

Cyrille cite plusieurs exemples dont TuxFamily qui rencontre quelques difficultés actuellement. Je ne me réjouis pas de la fin potentielle d'un tel service mais j'ai eu personnellement quelques différents avec certaines personnes hautaines de TuxFamily qui m'ont carrément écœuré, me laissant une impression très désagréable. Je suppose que l'ensemble de l'équipe est largement plus ouverte d'esprit et qu'il ne s'agissait que d'un nombre réduit d'individus mais c'en était trop pour moi.

Ce billet n'a pas pour but de dire que Cyrille a tort ou à raison, que TuxFamily c'est 5 nerds cinglés dans un garage (bien que ça fasse du bien d'en parler, depuis le temps que j'avais ça sur le cœur...), juste un billet pour rappeler que après tout, parmi tous les logiciels libres que l'on utilise, il y en a forcément plusieurs auxquels on ne peut / veut pas contribuer et s'il y a de nombreux utilisateurs qui ne souhaitent pas participer, ça fait parti du jeu.

Tout ce billet est aussi valable pour moi, qui me plains régulièrement que Wormux ne trouve pas assez de contributeurs pour le changement de moteur physique, ou autres changements majeurs...

BlindTux

Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive mais ça me toujours bizarre : J'ai participé à l'élaboration d'un jeu libre sans m'en rendre compte.

logoblindtux.png

BlindTux est un jeu de quizz musical utilisant les mascottes de Wormux pour ses graphismes. Je n'ai pas encore essayé le jeu et je ne sais pas vraiment si les mascottes y ont une place importante mais ça m'a fait plaisir de voir mes graphismes dans un nouveau jeu libre. C'est l'un des gros avantages de la licence GPL, mes graphismes peuvent éventuellement rendre service à d'autres projets.

Je ne connaissais pas ce jeu, un peu de publicité ne lui fera surement pas de mal.

screenshot_0.jpg

Merci Fredb219 pour le lien

Sweet Home 3D dans Linux Pratique N°54 (Juillet - Aout 2009)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 54.

Dans ce numéro, une interview de Emmanuel PUYBARET auteur de Sweet Home 3D. Cette interview est celle qui m'a demandée le moins de travail : les réponses étaient claires, sans fautes, bien rédigées, bien proportionnées,... Cette interview était pour moi l'occasion de faire un petit peu la promotion d'un logiciel que j'avais moi-même oublié alors qu'il est de qualité.

LP-SH3D.jpg

PiTiVi dans Linux Pratique N°53 (Mai - Juin 2009)

Actuellement chez votre marchand de journaux, Linux Pratique 53.

Dans ce numéro, une interview de PiTiVi que j'ai vraiment aimé rédiger. Le projet, m'intéresse fortement de par la façon dont il est créé, et en plus les membres de l'équipe de développement sont vraiment sympa.

lp53a.jpg lp53b.jpg lp53c.jpg lp53d.jpg

Pour le prochain numéro, si tout se passe comme prévu ce sera l'auteur de Sweet Home 3D et pour la suivante, OOo4Kids.

F-Spot Mockup

Ça fait quelques temps que je pensais faire un mock-up pour une fonctionnalité qui manque vraiment à F-Spot à mon avis. J'ai un nombre incroyable de photos et de tags, ce qui me donne une longue liste interminable. En revoyant Synapse et sa présentation des contacts aujourd'hui je me suis souvenu de cette idée de mock-up alors je l'ai fait, voilà :

Présentation des tags en grid-view :

fspot_mockup_gridview.jpg

Aussitôt dessiné, aussitôt proposé : http://bugzilla.gnome.org/show_bug.cgi?id=576489

Note : Je m'excuse auprès de la partie de la famille et des amis que j'ai exposée ici sans autorisation, je me suis dit qu'une petite vignette (sans nom qui plus est) ne devrait pas faire trop de mal.

Comment Microsoft m'a incité à installer Ubuntu

J'utilisais Windows au travail pour plusieurs raisons (poste multi-utilisateurs entre autre)

Il y a peu de temps un collègue reçoit un fichier qu'il ne sais pas ouvrir, un fichier wps. Il me demande alors de trouver une solution. Après quelques recherches je comprends qu'il s'agit d'un fichier Works, application Microsoft que je n'ai pas en ma possession. Encore un petit peu de recherches... OpenOffice.org n'ouvre pas les wps... mais Go-oo, une version modifiée de OpenOffice.org permet d'ouvrir ce genre de fichier.

Sur mon poste une version 2007 de Microsoft Office avait été installée puis désinstallée par un collègue (poste multi-utilisateur), hélàs la désinstallation à désinstallé des bouts de Microsoft Office 2000, il m'était alors impossible de lancer Microsoft Office 2000, impossible de le réparer, désinstaller, réinstaller,... Microsoft m'empêchait donc d'utiliser ma version payante et tout à fait légale de Microsoft Office à cause de la désinstallation d'une autre version (toute aussi légale).

Go-oo est la version d'OpenOffice.org installée par Ubuntu, Microsoft Office 2000 s'installe très facilement avec PlayOnLinux... Bref la solution était toute trouvée. Ubuntu m'a permis d'ouvrir le fichier wps et m'a permis d'installer très facilement Microsoft Office 2000.

Merci Microsoft de faire des désinstallateurs trop violents et d'avoir fait en sorte que Windows ne lise pas les fichier Works par défaut.

Mon seul regret : je n'ai pas trouvé d'extensions pour OpenOffice.org pour pouvoir lire les fichiers wps alors que Go-oo est une modification de OpenOffice.org...

- page 2 de 6 -