yeKblog

Participer à un projet libre est un jeu... Et toi, à quoi tu joues ?

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - linuxidentity

Fil des billets - Fil des commentaires

Ubuntu Family 8.10 Intrepid Ibex – Linux Identity Set

J'avais écrit le magazine Linux Identity Set Ubuntu 8.04, j'ai retenté l'expérience pour la version 8.10. Relativement difficile à faire puisqu'il était nécessaire de rédiger des articles identiques mais différemment, un challenge très intéressant. 36 pages pour expliquer l'installation et quelques étapes de configuration et administration. J'ai rédigé l'ensemble du magazine, à l'exception de la FAQ (très bien faite d'ailleurs).

cover_ubuntu810fr.pdf-pages.png

Table des matières :

  • Description des DVD
  • Les nouveautés de Ubuntu 8.10
  • Installation de Ubuntu 8.10
  • Configurer la connexion réseau
  • Personnaliser l'apparence de Ubuntu
  • Installations automatiques
  • Installer une imprimante
  • FAQ

Je pense que c'est le dernier Linux Identity Set que je rédige, ce challenge de réécriture m'a demandé beaucoup de temps. Voici l'éditorial, j'espère qu'il vous donnera envie de lire le reste (le magazine est en cours d'impression donc il vous faudra un tout petit peu de patience) :

Au début des années 90, mon oncle me permettait pour la première fois de me divertir sur un PC. Je fuyais les fantômes dans l’arène de PacMan, cassais des briques dans PopCorn, aidais Jake et Edwood Blues dans leur recherche discographique. Je dessinais avec MS-Paint livré avec Microsoft Windows 3.0. Aurais-je pu imaginer, à l’époque, que les jeux deviendraient de véritables mastodontes, à l’image de World of Warcraft ou Enemy Territory: Quake Wars ? Aurais-je pu imaginer que Windows évoluerait jusqu’à donner Vista ? En fait, le seul logiciel encore existant qui n’a pas évolué depuis cette époque est MS-Paint. Deviner ces évolutions aurait tenu de la divination.

Au début des années 90, GNU/Linux voyait tout juste le jour. Étant donné la jeunesse du projet à l’époque, il serait futile de rédiger une liste évidemment très longue des progrès effectués. Trop de progrès en 15-20 ans, attardons-nous alors uniquement sur les quatre années d’évolutions de la distribution Ubuntu GNU/Linux. La première version de Ubuntu, Warty Warthog, fondée sur la version instable de Debian GNU/Linux, est sortie il y a maintenant 4 ans. L’installation se faisait en mode texte, de nombreuses configurations se faisaient en ligne de commandes, pour paramétrer le réseau ou la résolution de l’écran des fichiers textes devaient être édités manuellement, il était nécessaire de monter et démonter les périphériques de stockage et les CD-ROM, l’installation de pilotes était un casse-tête la plupart du temps, etc.

Depuis 2004, une nouvelle version de Ubuntu sort tous les six mois. Chaque nouvelle version est plus esthétique, plus simple à utiliser, plus facile à installer que la précédente. Chaque nouvelle version profite, de plus, des progrès de tous les composants inclus dans une distribution GNU/Linux: l’environnement de bureau GNOME, KDE ou XFCE, les logiciels (Mozilla Firefox, The Gimp, OpenOffice.org...), les jeux, le serveur X-Window X.org, etc.

Avec la version 8.10 alias Intrepid Ibex, la liste des améliorations de Ubuntu GNU/Linux n’est bien évidemment pas en reste. Tout ce qui pouvait faire fuir un utilisateur lambda en 2004 a bien sûr disparu. L’époque où GNU/Linux était uniquement destiné aux serveurs est bel et bien révolue. Ubuntu s’impose sur les ordinateurs personnels comme un concurrent direct de Windows Vista ou de Mac OS X. En effet, tout est mis en place pour que son utilisation soit optimale : les installations automatiques sont de plus en plus courantes, de nombreux outils simples permettent de configurer et personnaliser votre système, le bureau profite des performances 3D de votre carte graphique pour des effets forts sympathiques (même si vous n’avez pas une bête de course), le choix des logiciels par défaut est judicieux, l’esthétique est sobre tout en étant agréable, etc.

Malgré toutes ces évolutions, GNU/Linux garde l’image du système d’exploitation austère, difficile à installer et uniquement destiné aux aficionados de la ligne de commande qu’il était peut-être quelque peu par le passé. Pourtant les progrès sont là. Nous ne nous demandons plus aujourd’hui si le désormais célèbre système d’exploitation libre est prêt pour une utilisation bureautique, c’est une certitude. Nous ne nous demandons plus si Linux est simple à configurer, nous en sommes sûrs. Mais encore faut-il convaincre la masse. Aujourd’hui, les utilisateurs de GNU/Linux représentent environ 1% des utilisateurs d’ordinateurs, nous sommes donc très loin d’avoir brisé la glace avec l’utilisateur moyen. Ce numéro de Linux Identity Set est là pour ça.

Si vous pensez que GNU/Linux est trop compliqué pour vous, lisez attentivement ce numéro, vous changerez d’avis.

De nouveau en kiosque, mais sans rien faire cette fois

J'ai rédigé, il y a quelques temps, des articles pour Linux Identity Kit. Je lis aujourd'hui sur leur site :

Suite à un intérêt considérable pour l'édition consacrée à Ubuntu 8.04 de la part des visiteurs de notre site, l'équipe de Linux Identity s'est décidé à rééditer le magazine consacré à cette version du système connu dans le monde entier et simple en utilisation.

1_Ubuntu804_A.jpg

Ça me fait vraiment plaisir d'apprendre que le numéro dont j'ai rédigé les articles ait été apprécié.

Linux Starter Kit

Suite à ma participation à Linux Identity Kit j'ai pris goût à la rédaction d'articles. J'ai donc écrit un nouvel article intitulé "Applications permettant de communiquer sous Linux" pour Linux Starter Kit (actuellement en kiosque).

1_LSK3_small.jpg

Au final, 3 de mes articles sont inclus dans le magazine : L'article cité ci-dessus, La liste de logiciels que j'avais écrit pour Linux Identity Kit et une liste de jeux qui n'avait pas pu être publié dans Linux Identity Kit pour des raisons de délais.

Le magazine est très complet : 66 pages pour 13 articles. Il conviendra particulièrement aux nouveaux Linuxiens :

  • Lancement du CD et première approche
  • Wubi, ou comment installer Ubuntu comme un programme Windows
  • Ubuntu et Windows en dual-boot free article Attention ! Enregistrez-vous pour télécharger.
  • Ubuntu pour tout !
  • Personnaliser son environnement et son bureau sous Ubuntu
  • Numérotation des pages
  • Créer un publipostage avec OpenOffice.org
  • Applications permettant de communiquer sous Linux
  • Ripper et encoder facilement un DVD
  • Bluetooth sous Ubuntu
  • Les paquets incontournables
  • Jeux sous Ubuntu
  • Sauvegarder l'installation de Ubuntu

J'ai particulièrement apprécié que l'équipe de publication soit à l'écoute des rédacteurs : J'ai proposé de remplacer le CD d'Ubuntu classique fourni avec le magazine par la version 100% francophone. J'ai proposé une dizaine de modifications pour le texte de la couverture, toutes ont été prises en compte. Écrire pour ce magazine est vraiment agréable, j'y prends goût.

Ubuntu Family 8.04 Hardy Heron dans Linux Identity Kit

Pourquoi il n'y a pas de tutoriel d'installation de Ubuntu 8.04 sur mon blog alors que je l'ai fait pour toutes les autres versions ? Tout simplement parce que j'ai rédigé des articles pour Linux Identity Kit. J'avoue qu'après avoir rédiger 42 pages d'un magazine, je n'ai pas tellement envie de recommencer pour mon blog.

  1. Quelle est la version de Ubuntu faite pour vous ?
  2. Installation de Ubuntu 8.04
  3. Administrer et configurer Ubuntu
  4. Les paquets incontournables
  5. Installer des logiciels et des jeux
  6. EN BONUS : Jeux disponibles par défaut sous Ubuntu 8.04

J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce magazine dès à présent disponible en kiosque pour 9,95€ (prix élevé mais le magazine est accompagné de 2 DVD).

Voici l'éditorial, en espérant que celui-ci vous donnera envie de lire le numéro complet :

Que d'améliorations depuis le temps où Ubuntu était comparable à un phacochère verruqueux ! Aujourd'hui, Ubuntu prend son envol tel un robuste héron[1] (à croire que Mark Shuttleworth choisit exprès des noms de versions permettant aux éditorialistes d'écrire des accroches plus ou moins douteuses).

Déjà 3 ans et demi que Ubuntu permet au plus grand nombre d'utiliser GNU/Linux en toute simplicité, 3 ans et demi que Ubuntu progresse, 3 ans et demi que Ubuntu séduit, certains ajouteront 3 ans et demi que les Ubunteros préparent leur invasion. En effet, les utilisateurs de Ubuntu sont de plus en plus nombreux, presque envahissant : sur les sites d'actualités Linuxiennes, bien sûr, mais aussi sur les sites et journaux d'informatique générale, sur les forums, les planets, parmi les trolls les plus poilus des commentaires de Linuxfr.org, ... partout.

Pourquoi Ubuntu séduit-il tant de monde ? Pourquoi a-t-il tant le vent en poupe ? À l'origine, ce qui lui a sans doute permis de se faire connaître et se démarquer est d'avoir proposé un système facile à installer et à administrer dérivé d'une distribution très appréciée des Linuxiens, Debian GNU/Linux. Et puis, son but ultime, casser le monopole de Microsoft dans le domaine des systèmes d'exploitation, faisait forcément rêver tous les manchots. Les utilisateurs de Ubuntu ont vite apprécié leur distribution, le faisant savoir à tous en créant des forums, des planets, de nombreuses documentations, ... attirant alors encore plus les nouveaux... un effet boule de neige.

Aujourd'hui, qui est le plus attiré par Ubuntu ? Il y a bien sûr les linuxiens qui veulent se simplifier la vie, mais il semble qu'une partie des nouveaux utilisateurs ne soient qu'à peine informés que leur système d'exploitation est GNU/Linux, ce n'est donc plus dans les eaux fraîches de l'Antarctique que Ubuntu trouve de nouveaux manchots, le héron pèche dans d'autres sources. C'est en effet surtout auprès des windowsiens que la distribution recrute. Et ce n'est pas cette nouvelle version qui changera la donne. Wubi fait son apparition pour permettre aux utilisateurs de l'OS de Redmond d'installer Ubuntu comme s'il s'agissait d'une simple application. Une petite révolution pour les newbies, un blasphème pour certains puristes. Pour notre part, nous souhaitons la bienvenue à tous les épris de liberté.

Prenant en compte cette diversité d'utilisateurs, nous avons tenté dans ce numéro de Linux Identity de vous présenter Ubuntu 8.04 de la façon la plus complète possible mais surtout, de sorte qu'un newbie ou un adepte de GNU/Linux de longue date en apprécie la lecture. Hardy Heron, est la huitième version de la célèbre distribution, la deuxième LTS, c'est-à-dire que le support par Canonical sera de 3 ans pour Ubuntu Desktop (5 pour Ubuntu Server).

Nous avons pris beaucoup de plaisir à « jouer » avec le héron : les outils d'administration et de configuration sont intuitifs, la charte graphique est sobre mais esthétique, la sélection des paquets est judicieuse, ... Mais si Ubuntu a progressé c'est aussi parce que les logiciels qui le composent progressent : les dernières versions de GNOME, Firefox, OOo, Inkscape, F-Spot, ... sont vraiment excellentes.

Si Ubuntu continue d'évoluer comme il l'a fait jusqu'ici, les rédacteurs de Linux Identity peuvent commencer à s'inquiéter pour 2010 ou 2011. Il deviendra en effet presque futile de rédiger des tutoriels pour vous décrire une installation que vous ferez les yeux fermés.

Notes

[1] Warty Warthog (Phacochère verruqueux) est le nom de la première version de Ubuntu, Hardy Heron (Héron robuste) celui de la dernière.