L'exemple parfait du logiciel long à cuire mais vraiment savoureux

Mozilla Firefox est un logiciel libre qui n'a plus besoin de démontrer la viabilité de son modèle de développement. Pourtant à ses débuts, lorsqu'il s'appelait encore Firebird ou Phoenix, je me rappelle avoir lu dans des forums, de nombreuses personnes se moquer, expliquant qu'il était inutile d'essayer depuis 2/3 ans de faire un navigateur qui ne lit pas tous les sites alors que Internet Explorer fonctionnait parfaitement. Aujourd'hui ceux-ci doivent sûrement se cacher, honteux de leurs propos ridicules ;). Le développement de Firefox a été vraiment long et de plus il ne faut pas oublier que son code n'a pas été écrit from scratch.

Du côté des jeux

Le jeu libre quand à lui fait fasse à un problème de taille. Les graphismes et les musiques de qualité professionnelle sont difficiles à obtenir, qui plus est sous licence libre, les artistes n'ayant pas souvent cette culture de la liberté des sources. Il est alors souvent difficile de faire fasse à la concurrence.

Souvent les jeux tentent de s'imposer plus par une particularité qui les caractérise que par la qualité de leurs graphismes : Battle for Wesnoth par exemple est un jeu de stratégie tour à tour d'excellente qualité (graphiquement, mais aussi au niveau des scénarios, de la prise en main, des musiques,...), il s'impose principalement dans le monde du jeu vidéo parce qu'il est aujourd'hui l'un des rares de sa catégorie (le temps réel et la 3d semblent plus prisés par les studios de développement).

Dans Wormux, les graphismes ne semblent pas être le sujet du débat, bien qu'à mon avis de nombreux progrès restent à faire : Amélioration des positions et animations des personnages, gros travail à faire sur les cartes, uniformisation du style graphique dans les menus et l'interface, etc. Ce qui semble poser le plus problème aujourd'hui dans Wormux c'est le moteur physique, pourtant après 4 ans de développement, les joueurs s'attendent à ce que celui-ci fonctionne au moins aussi bien que celui de Worms.

Worms... Mais lequel ?

Après tout, si le développement de Worms premier du nom a du sûrement prendre environ 2 ans (admettons), il ne faut pas oublier que Wormux est plus souvent comparé à Worms 2 ou Worms World Party. Finalement le temps de développement n'est pas forcement aussi court que ce que l'on peut penser.

En bref, Worms est sorti en 1994 :

worms.jpg

Lami a commencé à développer Wormux en décembre 2002, Worms World Party était déjà sorti depuis un an, Worms 3d sortait quelques mois après. L'avance du jeu propriétaire était donc déjà énorme que ce soit au niveau graphique ou en terme de code, il faut dire qu'en sept ans, Team17 a eu le temps de perfectionner son jeu.

Worms World Party (2001) :

wwp.jpg

Wormux (2003) :

wormux0.0.5.png

Alors il est certain que le retard est difficile à rattraper... mais nous ne pouvons pas vraiment dire que c'est le temps de développement qui est problématique, le réel problème est peut-être le retard cumulé. Et puis après tout nous avons quand même progressé :

Wormux (2008) :

wormux0.8.1.png

Les screenshots ne montrent hélas que les progrès graphiques, pas suffisamment la qualité du code. Ils me permettent surtout d'illustrer mon article.

Je pense que le travail actuel qui est fait sur le moteur physique et la possibilité de lancer un serveur dédié permettra de rendre Wormux vraiment comparable en terme de fun à Worms World Party. Évidemment Worms continue à progresser, les versions actuelles sont somptueuses, nous devrons donc nous différencier d'une autre façon.

Worms (2008) :

wormswii.jpg

Le fait que Wormux soit multiplateforme fait déjà une grosse différence avec Worms mais à mon sens le fait d'avoir choisi d'utiliser les mascottes du libre comme personnage a été la première étape permettant de nous différencier. Pour le futur, beaucoup d'idées : capture the flag, attaque de forteresse,... Et puis comme l'équipe de Wormux n'est pas figée, nous ne pouvons pas savoir à l'avance quelle direction le jeu prendra, c'est aussi cela la force du libre.

Conclusion

Après tout, les développeurs de jeux libres le font souvent pour se faire plaisir, Au sein de la Wormux team, nous nous amusons a le faire progresser, sans avoir de réelles contraintes, cela se ressentira peut-être dans le fun que procurera le jeu en version 1.0. Quand sortira cette version, aucune idée, ferais-je d'ailleurs encore parti de l'équipe ? Toujours est-il, je pense que nous pouvons être tout à fait confiant pour l'avenir des jeux libres.

Les jeux libres tels que Battle for Wesnoth, Extreme Tux Racer, Sauerbraten, AssaultCube, Teewars, Xmoto, Grabouille,... prouverons peut-être à long terme que si le logiciel libre peut s'imposer fasse aux logiciels propriétaires (Firefox comme dit plus haut, mais aussi Linux, OOo, Gimp, etc) les jeux peuvent faire de même.